mardi 30 avril 2019

Retour au salvages, dimanche 28. Avril

François est chaud pour refaire une céance au fond des salvages a -80 et quelques escalade sont a faire pour tenter de continuer ce joli trou!

    Nous sommes prêt et rapidement le fond du trou est atteint ! Quelques tir sont nécessaires pour réaménager l'étroiture d'accès au meanméa du fond!
Quand c'est fait on attaque le plafond et une lame qui gêne ! Tout vole en miettes, évacuation des déblais .

     On continue l'élargissement avec des trou de dix, les gazs sont asses vite évacués malgré un courant d'air respirant! Un des trou n'a rien fait ou il nous semble qu'il n'a rien fait...
   Je fais un trou dans une grosse coulée de calcite et un trou en haut dans ce qu'il me semble être un bloc calxifié!

    A mon grand étonnement le tir est performant la calcite est très compact, on dirait même du marbre!
Puis après on rebranche un trou qui n'était pas parti...
Le tir part et ouvre une large fissures et je ne le sait pas encore mais cela libére du CO de la combustion d'une paille qui était emprisonné dans un vide!
Je perce tranquillement mon dernier trou et je sent mes bras douloureux comme une grosse grippe !

Je branche et sort du méandre! Je me sent pas terribles...
Je m'assois et François constate les effets du Co sur moi...
   Il me faudra une heure pour récupérer !
Emballé comme une momie par François pour que je ne prenne pas me froid.
Puis quand je sens que la frite est de nouveau là on prépare une corde de sécu pour au cas où ça aille pas...

Mais tout va mieux et je peux même remonter en alternatif...
François me redescend la 4L jusqu'à mullMi et on se fait une bonne collation a son apart! 

Tpst: 6h

Yves



samedi 6 avril 2019

Les salvages, gouffre en explo. 4 avril

      C'est avec François que nous descendons à l'aven des salvages! Un gouffre qui a depuis peu été complètement ouvert par une équipe de força !
       L'entrée était remplie de remplissage ! Un méli-mélo de blocs et de terre ou bon nombres de sorties de désobstruction furent utile pour enfin donner sur des ressauts et des puits !

    Ils n'ont pas lesigné sur l'huile de coude et il est agréable de parcourir l'enfilade des verticales! Nous avons deux bon kits de matériel pour aménager la cavité.

  François commence d'équipper le puits descendu en première la foie dernière. C'est a ce moment là que nous rejoint Lolo en tenue légère !
Pas de combinaisons juste en sous combi!


     François a fini d'équiper la tête du puits et Lolo l'aide pendant 15 bonne minutes pour déblayer une zone fissurée.
Puis nous descendons l'enfilade de puits avec une corde toute neuve !


    Le puits est très beau, vue de par au dessus ! Puis on arrive au fractionnement d'où ils ont pendulé pour atteindre une lucarne !


    Puis il est temps de descendre le puits pour le fun!


    On est au fond, on coupe la corde au pied du puits. On remonte et équipons la main courante pour accéder à la lucarne !
       Lolo n'a pas le temps de rester avec nous il a un tas de truc a faire avant de partir a Montpellier pour un concert brise feuille!
hau   Avec quatres trous on fait un passage bien large! On y met la corde et on regarde le puits d'en haut mais il semble se resserrer en bas! On laissera l'équipe de ce weekend pour le descendre !
     Je grimpe au dessus pour voir quatre mètres plus haut une jolie lucarne ! Derrière il y a encore un puits parallèle.
   Je plante deux spits pour mettre un bout de corde, et la suite se fera par les copains samedi !
     On remonte tranquillement, et refermons la porte d'entrée a coté du chemin de randonnée:


        Voilà un exemple de jolie porte aveyronnaise, rien a voir avec les portes Audoise qui pullulent de cadenas qui brillent de bêtises...

    Voilà plus qu'à souhaiter une très bonne première a nos collègues ce weekend !
     Je suis sûre que ce gouffre va encore nous offrir des bonnes verticale !

Yves

Tpst 4h30


samedi 30 mars 2019

Laumet quelques escalade... Vendredi 29 mars

      Nous avions laissé du matériel d'escalade a Laumet au cours de la sortie précédente! Du coup Laurent Lafon et moi partons sur le pied de guerre pour faire deux escalades.
       Une dans les étages supérieurs et une au dessus du premier siphon !
    Rapidement équipé nous arrivons au pied de l'escalade au bout d'une heure de progression. Au passage nous récupérons des amarrages, deux petites cordes, un grappin et une sacoche de DBZ.




Lolo commence l'escalade avec des goujons. Il escalade rapidement et pose des points de temps en temps pour sécuriser des passages exposés.


    Mais au bout d'une dizaine de mètres c'est complètement bouché ! Il déséquipe l'escalade et tire le rappel de la corde!
Horloge biologique de Lolo sonne, il est temps du casse croûte.
      Juste de l'autre côté une belle escalade s'offre a nous, je m'équipe et commence l'ascension. Je monte dans une fracture pleine d'aragonite, puis monte en opposition une bonne partie.

   En haut il y a un empilage de blocs, et un départ de galeries ! Sous les blocs la fracture redescend en puits parallèle!
Lolo monte en déséquipant les points d'artif, on aura besoin de la corde pour descendre le puits afin de vérifier si c'est de la première ou une jonction avec les volumes connu!



    On monte au dessus des blocs, en plafond et passons au ras de bouquets de petites aragonite,

On se glisse dans ce boyau sans rien casser!
    Heureusement que le spéléo club de l'Aude n'est pas là! Ils auraient mis une porte a Laumet...
       Nous sommes en haut du boyau, mais malgré un petit courant d'air tout est étroit et colmaté d'argile rouge bien grasse!
     Lolo descend le puits parallèle, et fait jonction 20 m plus bas! Je tire la corde et prépare le rappel.
Dommage ce n'est pas cette escalade qui fera continuer nos explorations.

Une fois en bas je propose a Lolo de retourner avant la salle du fond pour bouger un bloc en haut d'une petite escalade ! Nous y allons donc rapidement ! Je rampe dans le sable de dolomie et j'arrive au bloc, il bouge, je le fais tomber a coté de moi et passe l'étroiture ! Sa résonne au taquet, mais je jonctionne avec le haut de la salle inclinée ! Il y a encore les traces de François qui avait grimpé par un autre accès.
     Demi-tour je rampe de nouveau dans le sable et retrouve Lolo allongé en mode sieste.
        Nous redescendons avec tout le matériel au siphon 1 pour faire l'escalade 3 . Lolo Schunt un grosse partie de l'escalade par une galerie en amont de la rivière! Je lui jette une corde et on équipe la montée d'une belle coulée de calcite. En haut la traversée est facile il faudra cinq goujons pour traverser une vire de 8m de long!
Lolo me rejoins et c'est encore bouché cinq mètres plus loint, complètement fermé par des coulées de calcite! On déséquipe donc et Lolo tente le lancer de grappin dans une petite escalade!

Finalement pas assez d'aspérités pour le grappin, Lolo monte en libre dans un petite cheminée !
Mais toujours rien, pas de galeries supérieures, tout colmaté ! 
Je traverse en opposition pour accéder à une lucarne, m'y engouffre, et pareil tout est bouché ! Je tire un rappel sur un pont rocheux pour redescendre rapidement.
Nous sommes déçu mais content d'avoir fait le maximum pour trouver la suite !
On laisse la corde en fixe car nos sacs sont trop plein de matos pour y mettre la dernière corde !

Nous sortons bien chargé, c'est en mode transpiration que nous parcourons les cinq cents mètres de méandre agressif de l'entrée.
Nous avons fait le tour des escalades a Laumet mais peut être qu'un passages étroits à été manqué dans ce dédale de galeries ...

Tpst: 7h30 et deux litres de transpi...

Yves LM.








dimanche 17 mars 2019

4 vents, le tunnel des mineurs, 16 mars 2016

   Anthony et descendu des hautes Alpes pour vivre cette aventure avec nous ! On prépare le matériel désob la veille et on dors dans le gîte chez Lolo !
     Au matin on rejoint Christophe a Millau, et on monte tout les trois sur le Larzac.

     On est rapidement équipé, la petite marche d'approche, la descente des puits en essayant de pas trop transpirer et ça y est nous y sommes !
      La grande galerie de mars est là magestueuse, Anto se régale de la parcourir! Puis on arrive au chantier !
Nous regardons les deux chantiers de mineurs et après être allé voir à tour de rôle nous décidons d'ouvrir le chantier du haut car il nous semble plus facile a désober ! On attaque et sortons  plein de blocs...



    Les blocs se suivent mais ne se ressemblent pas...


     Puis c'est la pose cigarette, un nuage se forme et il est lentement aspiré par le tunnel ! Le courant d'air est aspirant et il s'accélére en fin de journée ! On le sent bien au oreilles et tous les gazs sont aspiré !



On continue jusqu'à 19h et au moment de vider le dernier accu, la dernière mèche cassé net. Fin des austillitées...
 On prend le chemin du retour, Christophe remonte tranquillement, et je fais visiter la partie amont de la galerie de mars à Anto, c'est grandiose! Une photo dans la galerie amont rappelle étrangement une concression des fossiles de Laumet !
Coïncidence ou ???


   Puis on remonte et Anto fait des photos dans les puits en remontant et la salle !


Photos Anthony Geneau.


   On est dehors il est 10h45, la petite marche jusqu'au voitures casse les jambes ! Bonne bière pour le fun!
Et retour a nos pénates.

Tpst 12h .
Yves

dimanche 3 mars 2019

4 vents, désob et visite !

      16 mars, une bonne sortie pour continuer le tunnel et en même temps faire visiter la cavité a ceux qui connaissent pas!
     Le seul hic, se sera la Météo... Un passage est quelque fois plein d'eau lors de forte précipitation !
Pas d'excuse pour Nico cette fois ci, c'est un weekend !
Yves, 0677964404


vendredi 1 mars 2019

4 vents , l'espoir en tunnel. Jeudi 28 février.

        Branle bas de combat! On démarre avec François, on part du parking avec tout le matos ! Lolo et Patou doivent nous rejoindre dans le trou !
Arrivé après un quart d'heure de marche a l'entrée du trou, on s'équipe, mais Fichte, diantre, maquarel: il manque un bloqueur sur le baudrier de François !
Il soid retourner a la voiture pour le chercher ! Du temps je téléphone a La Lageou pour prendre de leur nouvelle...

Puis Lolo est arrivé entre-temps, on va pouvoir descendre !

Il est 11h et on descend tranquillement pour enviter ma susade! Puis on parcourt avec grand plaisir cette magestueuse galerie !



     Puis après le passage qui se noie en hiver par temps pluvieux, mais celui-ci est au point bas!


Puis on attaque la désob, Lolo fait 5 trous ce qui va généré un fum de gammatte pleine de bloc!
       Le calcaire est d'une superbe densitée et il pète comme du verre ! On avance assès vite mais Lolo a reniflé un passage dans la trémie et il attaque un autre chantier ! Deux chantiers a trois, pourquoi pas...
       On se concentre avec François super optimiser en bloc dans notre tunnel ! Lolo super a fond dans sa trémie !
Puis Lolo prend un coup de mou il doit sortir pour des impératifs...   Il est 17h30

          C'est là que Patou débarque comme un dieu, les yeux pétillants de bonheur !





     Nous nous remémorons la première que nous avions fait ensemble il y a un an!
      Avec la Relève on fait un tir de plus et on sort tout les blocs pour laisser le chantier nikel.
On entend un écho démoniaques !
Le méandre fait maintenant 80cm de haut et 15 à 20cm de large, le chantier devient plus facile, il faudrait être au moins 4 la prochaine fois...a suivre.

      Il est 19h quand on décide de ressortir ! Patou parcours tout l'amont du collecteur fossiles pour le fun, en mode illumination!
    Patou remonte devant nous! Il va nous mettre une bonne heure dans la vue facilement ! Nous profitons de remonter le perfo pour un gros nettoyage et du matériel qui s'est abîmé sous terre.
    Cela nous change, d'habitude on remonte pas si chargé, on va ramasser !
10h17 on est dehors, il reste les 15mn de chemin pète jambes...

Et c'est la bière bien méritée!

Tpst 11h 15

Yves


     

mercredi 27 février 2019

4 vents, un petit tour a -350!

        Une désob est prévue pour jeudi a l'aval des grandes galeries!
Lolo François Patou et moi ...
     Il me tarde de revoir ces belles galeries, et changer de tunnel ma fois pourquoi pas !
0677964404.

vendredi 22 février 2019

Carlito, le tunnel continue! Jeudi 21 février.

      François est déjà revenu depuis la semaine dernière pour aménager le tunnel, il a fait une céance de 5h pour que l'on puisse travailler plus confortablement.
      Roqui du Larzac nous rejoint pour nous donner un coup de main et nous sommes rapidement au fond pour ouvrir le passage étroit ! Celui-ci résiste bien et il faudra vider deux batteries pour en venir a bout !
     Roqui qui n'est pas trop bien dans les passages étroits remonte tranquillement.
      Enfin on peut voir la suite du chantier : sur la gauche le laminoir (de  15cm x 15cm) continue plat et sur deux mètres! A droite une lucarne ou l'on passe a peine la main, continue aussi et semble rejoindre le fond du laminoir.
Au milieu un gros pont de calcite et dolomie nous bouche le passage...

François avance jusque au fond de l'alcôve, le casque enlevé pour y aller. Une fois au fond il ne peut pas se mouvoir ! L'alcôve nous paraissait bien plus spacieuse a la sortie précédente...

      Il nous faudra revenir avec du renfort, a quatre nous pourrons sortir tous les déblais.
Nous sortons du trou, et François me fait visiter l'Anoulanou, un trou juste a coté du carlito. On peut descendre a -39 dans dans une diaclase quasi verticale, en désescalade. On s'arrêtera sur un joli puit de 8m. Le volume du creusement est impressionnant, mais il n'y a pas d'air dans le trou ! Au Carlito par contre le courant d'air est impressionnant, d'où notre acharnement !

Tpst 5h, 4 x 2mn de respiration en poche plastique...
 Technique inventé par François pour ne pas respirer les gaz.

Yves

samedi 16 février 2019

Carlito, le tunnel. Vendredi 15 fév.

        François est super motivé pour desobstruer le Carlito, plusieurs céances on été menée et le chantier avance !
      Nous sommes rapidement au fond les quatres ressaut et étroitures passés!

        Deux bon mètres assès large ont été faits depuis la première avancée de lolo! Au total a peut pré cinq à six mètres, et un pont rocheux calcifié nous barre le passage !
François remonte du chantier...


      Il faudra 13 trou de 10mm pour en venir a bout et progresser de 1m50, a chaque tir on remplit des sac poubelle d'air pour éviter de respirer les gaz!


Les gaz passe vite, un bon courant d'air nous refroidit le corps au déblaiement !

       Dans le ressaut en amont du tunnel, on peut observer des énormes coulées de calcite complètement dissoutes par des passages d'eau post calcification !



      Le trou a fonctionné en perte avalant des quantités d'eau énorme et sculptant les ressauts de lames d'érosions dentelées.

      Nous nous arrêtons sur manque de batterie et une étroiture ponctuelle,


 le suspense est au gout du jour, nous sommes impatients d'y revenir pour franchir ce passage, une alcôve de 60 cm par 50 nous permettra de progresser de deux bon mètres!
       Qui sait? Un ressaut ou un puits nous attend derrière ?
La suite au prochain épisode...
     On déguste un bon hareng fumé, chez François et Lorelei, accompagné de bières et de bon pain maison !

Tpst 5h

Yves.


dimanche 10 février 2019

Laumet se défend bien...

       Nous sommes quatre pour la désob, Lolo, Christophe, Martin (fils de Christophe) et moi.
    Pour la plongée Pétouille, Frédo et vont plonger le S1 de Laumet Joël les accompagne et il fera un peu de topo...
Ils partent en avant et nous les suivons de près ! L'eau de fonte des neiges est au rendez-vous et ça passe a mi cuisse!


Je reste en pose prés de l'eau pour regarder si le niveau monte ou baisse, ne voyant pas de différence, avance avec les autres.

Puis nous rencontrons les plongeurs dubitatif qui sont soucieux des voûte basse ! Nous pourrions nous faire coincé par une montée d'eau ...
      Je retourne en arrière pour voir si le niveau est descendu ! En effet la lucarne qui était gavée d'eau est maintenant vide en l'eau a baissé de 30 cm!


 Je retourne vers les autres pour leur annoncer cette bonne nouvelle le trou est en décrue!

Ils partent plonger, et nous montons dans les galeries fossilles pour finir le chantier désob de la dernière fois !

Nous bataillons pendant deux bonnes heures pour essayer d'agrandir l'étroiture mais en vain ! Elle ne veut pas céder ! Lolo porte enfin de coup décisif avec un perçage bien placé !

Puis il s'engage après moultes coups de marteau, dans l'étroiture. Il force pour passer et derrière c'est fin! Il refait un trou dans le plafond pour que l'on puisse passer sans trop forcer! Christophe monte voir, pas bien chaud pour continuer...
J'y vais aussi, pour voir, trop fin!

      Fin de ce chantier qui avére être trop energivore!
    On redescend dans la galerie du siphon et on recherche un laminoir ensablé a creuser! Au bout d'un quart d'heure on trouve le passage on creuse un peu puis on abandonne, il y a trop d'eau pour le moment et il faudra revenir avec un bac et des truelles...

On retrouve les passages encore bien mouillé pour le retour !


Mais l'eau a encore baissé...

Nous sortons vers 16h30 bien calmés...

Il faudra encore essayer de grimper quelques escalade pour tenter de trouver d'autres galeries superieures.

Par contre Voici le compte rendu de Joël et des  plongeurs :
Ils reviennent les yeux pétillants, derrière la voûte basse transformée en S2 une galerie de 80m de long 5m de large, 3 à 5 m de haut par 5 de large! Puis S3 plongé par Frédo, 50m de long, débouche sur 140 m de galerie de 20 mpar 20 m , plus grand que les galeries des 4 vents ! Puis c'est le S4 très gros siphon, Frédo fait 30m dedans, arrêté par manque de fil d'Ariane ! La galerie innondée est magestueuse, de chaque côté le bleu de l'eau , la lampe ne touche pas les paroies...

Superbe première a suivre...

Yves






jeudi 7 février 2019

Laumet, plongée et désob...

     Samedi 9 février, quatre plongeurs vont plonger le siphon de Laumet. Ils doivent continuer les galeries éxondées mais aussi chercher un Schunt pour éviter les 50 m de siphon !
Avec Lolo on retourne désober pour essayer aussi de passer par dessus le siphon et récupérer notre matériel laissé sur les lieux il y a déjà une bonne quinzaine de jours.
Yves LM

samedi 2 février 2019

Laumet a les dents qui baignent!

        Nous devions être trois pour cette explo! Mais mal compris ou SMS mal écrit, Roqui, n'est pas au rdv!
     Lolo et moi prenons le chemin de Laumet, Brice et sa femme nous saluent au passage.

Un bon kit plein de matériel pour finir la désob et faire une escalade pour tenter de schunter le siphon !

            Quand nous arrivons dans la première salle nous constatons que le niveau est déjà bien haut !



       Puis on monte dans le méandre des coupes rondelles, et au bout de 70 mètres la galerie est pleine d'eau pas moyen de passer ! Lolo essaie de passer par un petit méandre mais là aussi c'est plein d'eau !


      Maintenant nous saurons que prendre la météo avant de faire une expo dans laumet sera primordial !


On ressort du méandre et on cherche des passages au dessus du laminoir d'entrée, Lolo escalade mais c'est bouché ! On va ensuite voir un laminoir étroit:



Lolo le franchit avec succès, le casque en bout de bras, et au bout de 8 à 10m cela s'agrandit !
Mais là encore il y a des traces, certainement Thierry et Jérôme qui avait fait les voûtes de la salle lors de la première...
Lolo ressort du laminoir non sans tomber quelques gouttes de sueur...


           Cette fois ci on sort un peu déçue de ne pas avoir pu atteindre notre objectif !
Tpst: 1h30

Non content de ça on monte la vallée de la Dourbie pour revoir une grotte réperée par Christian Rouqueirol sous le hameau de st Véran!

On repère l'entrée depuis la route pour voir quel est le meilleur accès, il faudra longer le long de la falaise pour y arriver.
Au bout d'une demi-heure, à partager dans les buis, nous arrivons à l'entrée !

Jolie conduite qui se rabaisse au bout d'une quinzaine de mètres! Lolo s'y engage et constate un fort courant d'air aspirant.



   On arrive au fond après quelques rampings et jolies petites salles concressionnées. Mais là il n'y a plus d'air, on revient donc en arrière et Lolo trouve un passage descendant où le courant d'air y est aspiré!
Au bout d'une heure de désob, Lolo s'y engage ! Il revient 10mn plus tard la suite est trop mince pour aujourd'hui !


Mince il a oublié la massette ...

Puis nous sortons avec la superbe vue sur la Dourbie ! Au même moment Christian passe en bas à la route ! Il nous claxonne et nous salue a distance !

Fin de l'explo pour aujourd'hui ! On remonte le long de la falaise, puis les pentes enherbées, enfin on arrive au hameau de st Véran


Yves

Tpst 1h30

dimanche 27 janvier 2019

Aven des pauvres, p150, samedi 26 janvier

     La belle classique de l'avenir des pauvres a été équipé le Weekend dernier par Caillou! De plus Patou a équipé le puit de 150 mètre en double pour y faire de l'encadrement !

      Nous serons huit pour cette sortie de l'alpina. Christophe, Caillou, Geneviève et moi pour une desobstruction d'une lucarne en haut du dernier puit! François et Patou nous rejoindront dans le trou.
     Valérie et Philippe descendent en visite !

       Il y a de la neige dans le bois qui borde la route et des plaques de glaces sur la route ! Après une embardée dans le fossé, je me gare et on s'équipe.

       Deux petits puits pour arriver au magnifique p150, encore un petit puit et on attend Caillou pour qu'il nous guide vers le lieu de la désob !

    Caillou équipe la lucarne et nous nous enfilons dans un petit méandre sinueux et maigre !



 25 ans ce sont écoulés depuis la dernière fois où 
Caillou et Patou on exploré ce boyau et Caillou bute sur une étroiture, je prends la massette et j'arrive a passer en cassant des aspérités, je retrouve quelques cheveux accrochés dans les picots du méandre ce qui prouve qu'ils avaint ôté le casque pour passer!
      C'était vraiment fin et nous mettons une bonne heure et demie pour aménager le passage , Christophe et moi.
     Du temps, Caillou ressort pour chercher un bourroir oublié dans le fourgon! De retour il élargit un passage étroit, Geneviève nous a rejoint nous avons alors enlevé une dizaine de blocs dans la suite logique !



          C'est un bon courant d'air qui nous guide.





Caillou nous rejoint et François est remonté pour arranger l'équipement des puits pour un plus de confort et de sécurité !
       Geneviève ressort du passage que nous avons ouvert, elle est passée dans un superbe gour remplit de dents de cochon! Mais la suite n'est pas là.
     Caillou enleve deux ou trois blocs pour essayer de passer en voûte.
D'un coup les blocs cède et s'écroulent, on les retire et un Bloc reste coincé ! A l'aide du pied de biche je travaille un moment puis il cède, nous arrivons en voûte! Je cède ma place a Patou qui vient d'arriver ! Puis Caillou reprend la désob il faudra trois tirs pour casser et enlever des ponts rocheux, Christophe descend dans un autre gour plein de concression! Encore une étroiture on l'élargit et je passe derrière !

Une petite alcôve de 60 cm de haut et 1,5 m de diamètre est quasiment bouchée ! Seul un petit laminoir de 5cm de haut et 20 de large fait office de siphon asséché :

Cette photo a l'air grande, mais ce cratère ne mesure que 50cm de diamètre !

      Le courant d'air n'est pas là on le retrouve en arrière dans les blocs derrière une coulée blanche de calcite qui a obstruée le passage !

         On s'arrêtera sur les ce passage bourré de blocs, le chantier sera reporté a plus tard. Dommage, 60m plus bas il y a les 4 vents, l'aval des grandes galeries...

      Patou est remonté pour impératif, une heure avant nous.
Nous désequippons la corde de la lucarne et nous remontons les puits! L'étalement dans le p150 de nos quatres lampes en quinconce fait apparaître le joli tube du puit, il est 20h45 quand je sors du gouffre! La neige a fondu sans doute un redou ou une averse de pluie.

Tpst : 10h env

Yves






lundi 21 janvier 2019

SORTIE DANS L'HERAULT

Le Samedi 2 février j'organise une sortie dans la grotte de Pondérach du coté de St Pons.


On va essayer de faire la traversé. Mais ce n'est pas encore sur.


Sinon il est prévu de faire la balade horizontale aller-retour.


Tenez-moi au courant si vous venez que j'organise la journée au mieux. En répondant sur le blog ou sur mon mail ou portable.


A bientôt sous terre

jeudi 17 janvier 2019

Laumet en trio, desob...

          Rendez vous a 6h30 chez Lolo pour préparer le matériel ! C'est seulement a 8h30 que nous rejoignons Christophe au parking de la poucho !
       La desobstruction du méandre des étages supérieurs de Laumet est notre objectif principal !



Nous sommes en haut du raccourci que François et Joël on trouvé pendant une céance topo!


En continuant a monter dans cette cheminée on rejoint une fracture et c'est dans celle ci que François c'était arrêté la dernière sortie. Un pont rocheux barrait le passage, il faudra trois coups de massette pour le mettre en miettes !

Derrière la fracture est concressioné !

       Nous avançons en opposition pour rester dans les hauteurs puis on arrive sur un bouchon d'argile derrière des stalactites !   Ce bouchon pourra être creusé avec du matériel adapté un petit vide entre le plafond et l'argile laisse passer un peu d'espoir de continuer.

     Christophe descend  en désescalade pour essayer de passer plus bas, mais là aussi c'est bouché !
Encore un peu plus de topo a faire...

    De ce temps là Lolo est parti avec le perfo pour commencer la désobstruction.
   Nous le rejoignons et l'assistons dans cette tâche!



        Il faudra plusieurs heures de désob pour avancer de trois mètres ! Au bout c'est une lucarne en voûte qui nous empêche de passer ! La clef de voûte résiste et le courant d'air est moindre le temps couvert met la cavité a l'équilibre! Sela devient moins respirable on s'arrêtera là!
        On ressort un peu crevés et au regret de ne pas être passé !
Lolo est enfin sorti, un peu raide...


vendredi 11 janvier 2019

Laumet, topo explo! Jeudi 10 janvier

          C'est sur une route enneigée que je part pour Millau.
yLM

   Sept spéléo pour cette nouvelle explo a Laumet et ne pas confondre avec sept nains ! Il est 9h30 au parking de la Pouncho! L'excitation est là, tous contents d'être ensemble pour vivre cette nouvelle aventure ! François, Lolo, Christophe, Martin (31), Joël et moi!
Brice nous rejoint tandis que nous nous équipons.

     En chemin pour la cavité! Munis de genouillères et coudière pour certains, nous franchissons les 300 premiers mètres de galeries basses et tranchante.

Christophe Joël et moi partons légèrement en avant pour faire quelques photos... 
Puis Lolo et Martin nous rejointe nous nous rendons directement au terminus topo de Joël et François ! 
 Tandis qu'ils partent explorer, Joël et moi tirons la topo!

photo Lolo Lafon


Juste avant le voûte siphonante ! Photo Lolo Lafon


Ils reviennent 10mn plus tard, arrêté par une voûte siphonante !
Juste avant le siphon une concression rose des sables ! Unique au monde !

Tandis que nous terminons la topographie de ce réseau, ils nous attendent dans l'aval de la galerie au dernier arrêt d’exploration!

En topographiant un réseau supérieur, nous trouvons une galerie inexplorées ! François retourne les chercher et ils partent devant , tandis que nous faisons la topo en suivant! 50 m plus loin nous sommes revenus sur nos pas... Jonction avec la même galerie!
Nous avons fait un raccourcis pour aller a la voûte mouillante.

On part tous vers l'aval pour continuer la première de la dernière sortie ! Ils partent devant et explorent; la galerie continue dans le sable blanc, 

Photo Lolo Lafon
Christophe fume son clopo, photo Lolo Lafon

Nous continuons la topo, Martin reste avec nous pour ouvrir le chemin a topographié.
Photo Lolo Lafon

puis sur la gauche il y a une salle a fort pendage, sur la droite la galerie continue de belle ampleur ! Ils se sont arrêtés sur une petite salle qui est, "paraît-il" bouchée.


Mais Martin monte dans une lucarne inexplorée, il fousegue, et passe une étroiture verticale...
Au bout de 5 mn il revient : "s'est grand il y a une galerie je vois pas le fond!"
Nous topographions donc cette nouvelle galerie cachée... Une soixantaine de mètre avec une énorme dune de sable dans le virage, elle est magnifique cette galerie !

Puis retour a la salle au fort pendage pour la topographiée! 1285m de topographié a ce jour par Joël dans la grotte de Laumet!

Il est pratiquement 7 h quand nous arrêtons la topographie ! Il nous faudra une heure pour sortir on mange un morceau sur le chemin de la sortie !



Tpst 8h30 env dont 6h30 de topo

Yves

vendredi 4 janvier 2019

Laumet, escalade au dessus du siphon, sa passe pas mais...

      Il est 10h quand nous préparons le matériel d'escalade au local de l'alpina.

      Petit perfo pour planter des gougeons, quelques cordes, mèches, amarrages...
    Plus qu'a attendre Christophe qui avait rdv important, ça y est on est tous au parking au bord de la Dourbie !
Pétouilles, Gérôme, Christophe, Lolo, François, et moi.

  Traversée du cable avec les poulies double nous permet de passer la rivière trop profonde. Petit chemin qui borde la rivière, rampaillou, puis on y est a l'entrée de Laumet! Cette fois ci nous prenons les baudriers pour franchir l'escalade du siphon.
 
   Cinq ou six sortie d'exploiration on été faites depuis une quinzaine de jours et une ou deux sorties de topographie on porté la grotte a 550m de galeries. Arrêté sur siphon:

Photo maixent lacas

Nous nous rendons avec tout le matos au siphon, baptême de la perfo festool de l'alpina !
Lolo photo
et j'attaque l'escalade au dessus du siphon.
(Lolo photo)
Pendant ce temps là François et Christophe vont essayer de monter dans un passage en hauteur répérer 20mn auparavant grâce a la vidéo de Maixent...
Dans cette vidéo on peut voir en fond en bleu François qui s'apprête a monter
dans une coulée de calcite!
Avec une clope Gérôme teste le courant d'air et pétouilles à droite dubitatif !

Après avoir grimper une douzaine de metre au dessus du siphon c'est completement bouché! Je traverse en vire 
lolo photo

et grimpe a droite au dessus du siphon mais là non plus pas de galeries ni départ ! Lolo me rejoint en déséquipant la vire montante on va tirer un rappel.

C'est là que François reviens pour nous chercher, le passage dans la coulée de calcite a payer! Une belle galerie est enfin trouvé dans les voûtes !



On plante deux goujons pour équiper la descente et nous retournons dans la première découverte par François et Christophe !
Nous montons dans la coulée, passons dans une conduite forcée, traversons le méandre a fond d'eau et concessions.
Puis c'est la galerie ou l'on cavale hebahi...



Photos de cette première qui nous a vraiment comblé de bonheur !
Prises par Lolo Lafon.



Fistuleuse dentelée


A quatres pattes dans le sable dolomitiques


Dans la dernière salle François trouve un petit passage, Lolo l'ouvre a coup de massette et Christophe et Lolo disparaissent...

 Après cette étroiture :
 En descendant il y a une galerie très érodée de petite taille avec arrêt sur passage étroit à ouvrir et courant d'air!

Et en montant une cheminée d'un mètre de diamètre on accède à un amont aval docile de grande ampleur avec progression varié!

     Vers l'aval on descend pas mal en désescalade et au bout de 50 m on recoupe une énorme fracture au corosion a fort débit !


De la part une petite escalade de trois mètres, on passe derrière la paroie en on redescend d'une 15e de mètres en désescalade.
C'est là encore que l'on trouve une galerie amont, et une autre galerie aussi amont...
Pas logique mon cher Watson !
Et bien les scientifiques n'auront qu'à venir voir...


En pleine hypothèse... Amont ou amont ou aval ...



Lolo et François partent dans le second amont...



Ils s'arrêtent sur rien, la galerie béante les attire mais il résistent et font demi-tour...
Ils nous rejoigne, encore les yeux pleins de joie.
Puis nous prenons le chemin de la sortie, et nous sortons de la cavités vers 20h.
La Patou et le propriétaire du moulin de Laumet nous rejoigne ! Ils étaient dans le trou, photos de groupe.


Retour au voiture par un froid de canard.

Tpst 8h env

Yves