dimanche 22 mars 2020

Retour au renard, mercredi 10 mars

                   La glaise nous appelle! Lolo Cloé et moi sommes sur le pied de guerre, burins pied de biche et bidons seront essentiel pour cette sortie! 
         C'est encore une sortie en soirée et le soleil est entrain de se coucher quand on rentre dans la grotte du renard!
        Cloé, qui ne connais pas la cavité,  se régale de contempler  les jolies concrétions qui ornent les galeries.

        On est vite au fond et Lolo entreprend de vider la flaque qui est moins pleine que la dernière foi!
Il remplie trois bon bacs de glaise et on se relaie pour casser le pont de calcite qui est au milieu du boyau.
         C'est au bout d'une bonne vingtaine de bacs sortie que nous arrêtons bien fatiguer. Le plancher de calcite est toujours là mais il est plus fin maintenant et le boyau s'élargit un peut maintenant. Toujours autant d'argile à enlever dessus et dessous le plancher de calcite on voi sur 1m et puis le boyau va redescendre... suspens pour prochaine sortie! Sa résonne au loin mais c'est loin d'être gagné...
Nous sortons bien recouvert de cette argile paigante...

Une bonne soupe et une bière sera les bienvenues! Une Corona  bien sùr en attendant l'arrivé du virus...

Tpst: 4h30

vendredi 6 mars 2020

champ rouge une sortie en nocturne mercredi 4 mars

Une sortie avec Lolo Christophe et François qui ont put se libérer pour aller creuser a champ rouge...
        
Lolo se regale de découvrir les gros volume des puits, et plus particulièrement le P66!
             Le fond a -158, typographié par caillou, est colmaté par de l'argile de remplissage très compacte. Nous rejoignons François et Christophe qui avait pris de l'avance. je reste avec Christophe pour creuser et François et Lolo partent dans une escalade, repéré la sortie précédente par Patou.
          L'argile viens bien, mais au bout d'une demi-heure, le fond se rétrécis en largeur et c'est complètement bouché.
Je repère un passage à ras de terre sur la gauche et passe le bras à l'horizontal... Il faut essayer par là!


      Nous attaquons une tranchée pour pouvoir voir plus loin, et très vite on peut apercevoir un vide régulier sur plusieurs mètres avec une bonne résonance. Mais il n'y a que 10cm de vide pour 40cm d'argile. On continu de creuser une petite heure mais une lame nous gène pour travailler confortablement. Il nous manque la massette que l'on entend au loin, animée par Lolo et François.

           Nous les rejoignons donc pour voir ce qu'ils font! Lolo viens de passer dans une étroiture et c'est gros derrière.
       François élargit celle ci pour mieux passer! Ça y est on passe tous, désescalade de 6m et on remonte de 8 dans les blocs calcifié. 






Une grosse cheminé remontante nous y attend! On cherche un peut mais rien de bien évident ... il faudra fouiller cette zone plus tard.



     On redescend, Christophe commence a remonter. Nous revoyons la tranchée en cassant la lame qui gênait le passage. 


          François creuse encore un peut et ressort, on reste une heure pour creuser davantage, mais la lampe de Lolo donne des faiblesses et nous devons remonter.  

En remontant on remarques les magnifiques perles des cavernes, de part et d'autre, dans les puits.



Dehors il ne pleut plus! Il est 23h, et on est bien crevé de cette sortie ou la désob a été encore une foi de saison... 

Tpst: 3h30 



dimanche 1 mars 2020

grotte du renard jeudi 27

             Petite sortie en soirée avec Lolo,  et Jérôme qui ne connais pas encore le trou...
Il est 18h30 quand on rentre dans le renard.



Il y a bien 8 ou 9 mois que nous ne somme pas venu nous prendre un bon bain d'argile molle...
                  Nous parcourons les 500m de galeries plutôt basses,


 pour arriver au carrefour entre le fond des fourches et les galeries de ramping qui débouche au vestiaire.  

               Là on laisse le peut de matériel que nous avons emmener et nous descendons pour aller chercher deux bouteilles de plongée de Fredo qui ne les avais pas encore récupéré...  On arrive au vestiaire ou sont bien là les deux bouteilles et la néop. Gérôme va faire un petit tour dans la rivière.
              Puis on remonte le ramping maintenant bien chargé jusqu’au carrefour, on pose les bouteille et on descend au fond des fourches pour creuser le passage ou l'air siffle.
             L'eau est de nouveau en plein dans le passage, il faut échoppée pour ne pas faire trempette.


    Voilà l'eau est enlevé, maintenant il faut continuer de gratter pour essayer de passer. C'est de la boue liquide qui nous colle bien partout et chacun attend son tour sans impatience ...

C'est au tour de  Gérôme qui ressort trois bacs plus tard...





Puis voila Lolo qui reviens après son tour de creusage...


             Je retourne au fond, une coulée de calcite bouche le passage mais il y a un petit trou au milieux... Je tape avec la massette, et ça cède, derrière c'est creux et il y a des concrétions en cristaux pendu sur la voûte.
         Mais pour aujourd'hui c'est bon, en plus il nous manque burin et pied de biche pour attaquer le plafond qui est trop bas pour travailler...   Nous sortons en portant les bouteilles, dehors c'est une belle nuit noire et les lumières de Millau en fond!

Il est 23h30 , le temps de redescendre, nous trouvons un bar encore ouvert pour se rafraîchir le gosier

 TPST 5h

Yves