mardi 30 avril 2019

Retour au salvages, dimanche 28. Avril

François est chaud pour refaire une céance au fond des salvages a -80 et quelques escalade sont a faire pour tenter de continuer ce joli trou!

    Nous sommes prêt et rapidement le fond du trou est atteint ! Quelques tir sont nécessaires pour réaménager l'étroiture d'accès au meanméa du fond!
Quand c'est fait on attaque le plafond et une lame qui gêne ! Tout vole en miettes, évacuation des déblais .

     On continue l'élargissement avec des trou de dix, les gazs sont asses vite évacués malgré un courant d'air respirant! Un des trou n'a rien fait ou il nous semble qu'il n'a rien fait...
   Je fais un trou dans une grosse coulée de calcite et un trou en haut dans ce qu'il me semble être un bloc calxifié!

    A mon grand étonnement le tir est performant la calcite est très compact, on dirait même du marbre!
Puis après on rebranche un trou qui n'était pas parti...
Le tir part et ouvre une large fissures et je ne le sait pas encore mais cela libére du CO de la combustion d'une paille qui était emprisonné dans un vide!
Je perce tranquillement mon dernier trou et je sent mes bras douloureux comme une grosse grippe !

Je branche et sort du méandre! Je me sent pas terribles...
Je m'assois et François constate les effets du Co sur moi...
   Il me faudra une heure pour récupérer !
Emballé comme une momie par François pour que je ne prenne pas me froid.
Puis quand je sens que la frite est de nouveau là on prépare une corde de sécu pour au cas où ça aille pas...

Mais tout va mieux et je peux même remonter en alternatif...
François me redescend la 4L jusqu'à mullMi et on se fait une bonne collation a son apart! 

Tpst: 6h

Yves



samedi 6 avril 2019

Les salvages, gouffre en explo. 4 avril

      C'est avec François que nous descendons à l'aven des salvages! Un gouffre qui a depuis peu été complètement ouvert par une équipe de força !
       L'entrée était remplie de remplissage ! Un méli-mélo de blocs et de terre ou bon nombres de sorties de désobstruction furent utile pour enfin donner sur des ressauts et des puits !

    Ils n'ont pas lesigné sur l'huile de coude et il est agréable de parcourir l'enfilade des verticales! Nous avons deux bon kits de matériel pour aménager la cavité.

  François commence d'équipper le puits descendu en première la foie dernière. C'est a ce moment là que nous rejoint Lolo en tenue légère !
Pas de combinaisons juste en sous combi!


     François a fini d'équiper la tête du puits et Lolo l'aide pendant 15 bonne minutes pour déblayer une zone fissurée.
Puis nous descendons l'enfilade de puits avec une corde toute neuve !


    Le puits est très beau, vue de par au dessus ! Puis on arrive au fractionnement d'où ils ont pendulé pour atteindre une lucarne !


    Puis il est temps de descendre le puits pour le fun!


    On est au fond, on coupe la corde au pied du puits. On remonte et équipons la main courante pour accéder à la lucarne !
       Lolo n'a pas le temps de rester avec nous il a un tas de truc a faire avant de partir a Montpellier pour un concert brise feuille!
hau   Avec quatres trous on fait un passage bien large! On y met la corde et on regarde le puits d'en haut mais il semble se resserrer en bas! On laissera l'équipe de ce weekend pour le descendre !
     Je grimpe au dessus pour voir quatre mètres plus haut une jolie lucarne ! Derrière il y a encore un puits parallèle.
   Je plante deux spits pour mettre un bout de corde, et la suite se fera par les copains samedi !
     On remonte tranquillement, et refermons la porte d'entrée a coté du chemin de randonnée:


        Voilà un exemple de jolie porte aveyronnaise, rien a voir avec les portes Audoise qui pullulent de cadenas qui brillent de bêtises...

    Voilà plus qu'à souhaiter une très bonne première a nos collègues ce weekend !
     Je suis sûre que ce gouffre va encore nous offrir des bonnes verticale !

Yves

Tpst 4h30


samedi 30 mars 2019

Laumet quelques escalade... Vendredi 29 mars

      Nous avions laissé du matériel d'escalade a Laumet au cours de la sortie précédente! Du coup Laurent Lafon et moi partons sur le pied de guerre pour faire deux escalades.
       Une dans les étages supérieurs et une au dessus du premier siphon !
    Rapidement équipé nous arrivons au pied de l'escalade au bout d'une heure de progression. Au passage nous récupérons des amarrages, deux petites cordes, un grappin et une sacoche de DBZ.




Lolo commence l'escalade avec des goujons. Il escalade rapidement et pose des points de temps en temps pour sécuriser des passages exposés.


    Mais au bout d'une dizaine de mètres c'est complètement bouché ! Il déséquipe l'escalade et tire le rappel de la corde!
Horloge biologique de Lolo sonne, il est temps du casse croûte.
      Juste de l'autre côté une belle escalade s'offre a nous, je m'équipe et commence l'ascension. Je monte dans une fracture pleine d'aragonite, puis monte en opposition une bonne partie.

   En haut il y a un empilage de blocs, et un départ de galeries ! Sous les blocs la fracture redescend en puits parallèle!
Lolo monte en déséquipant les points d'artif, on aura besoin de la corde pour descendre le puits afin de vérifier si c'est de la première ou une jonction avec les volumes connu!



    On monte au dessus des blocs, en plafond et passons au ras de bouquets de petites aragonite,

On se glisse dans ce boyau sans rien casser!
    Heureusement que le spéléo club de l'Aude n'est pas là! Ils auraient mis une porte a Laumet...
       Nous sommes en haut du boyau, mais malgré un petit courant d'air tout est étroit et colmaté d'argile rouge bien grasse!
     Lolo descend le puits parallèle, et fait jonction 20 m plus bas! Je tire la corde et prépare le rappel.
Dommage ce n'est pas cette escalade qui fera continuer nos explorations.

Une fois en bas je propose a Lolo de retourner avant la salle du fond pour bouger un bloc en haut d'une petite escalade ! Nous y allons donc rapidement ! Je rampe dans le sable de dolomie et j'arrive au bloc, il bouge, je le fais tomber a coté de moi et passe l'étroiture ! Sa résonne au taquet, mais je jonctionne avec le haut de la salle inclinée ! Il y a encore les traces de François qui avait grimpé par un autre accès.
     Demi-tour je rampe de nouveau dans le sable et retrouve Lolo allongé en mode sieste.
        Nous redescendons avec tout le matériel au siphon 1 pour faire l'escalade 3 . Lolo Schunt un grosse partie de l'escalade par une galerie en amont de la rivière! Je lui jette une corde et on équipe la montée d'une belle coulée de calcite. En haut la traversée est facile il faudra cinq goujons pour traverser une vire de 8m de long!
Lolo me rejoins et c'est encore bouché cinq mètres plus loint, complètement fermé par des coulées de calcite! On déséquipe donc et Lolo tente le lancer de grappin dans une petite escalade!

Finalement pas assez d'aspérités pour le grappin, Lolo monte en libre dans un petite cheminée !
Mais toujours rien, pas de galeries supérieures, tout colmaté ! 
Je traverse en opposition pour accéder à une lucarne, m'y engouffre, et pareil tout est bouché ! Je tire un rappel sur un pont rocheux pour redescendre rapidement.
Nous sommes déçu mais content d'avoir fait le maximum pour trouver la suite !
On laisse la corde en fixe car nos sacs sont trop plein de matos pour y mettre la dernière corde !

Nous sortons bien chargé, c'est en mode transpiration que nous parcourons les cinq cents mètres de méandre agressif de l'entrée.
Nous avons fait le tour des escalades a Laumet mais peut être qu'un passages étroits à été manqué dans ce dédale de galeries ...

Tpst: 7h30 et deux litres de transpi...

Yves LM.