dimanche 26 janvier 2020

25 janvier aven du champ rouge

                   Nous sommes trois aujourd'hui pour aller ouvrir un passage étroit vers -25 dans un trou sur le causse noir! L'aven du champs rouge est une grosse entrée de 4m par 2 qui a été exploré dans les année 70 et qui a été revu par caillou en 1982...

       François y est revenu début janvier et a entendu un courant d'air sifflant dans le ressaut terminal. Première séance mercredi dernier pour ouvrir la fracture terminale avec Lolo et François.

                   Avec Christophe et François, on se rend vite au fond pour continuer l’élargissement! Nous déblayons un peu les blocs du dernier tir, mais rapidement il faut élargir a un gabarie plus grand pour pouvoir travailler avec plus d'aisance.
                  Nous remontons pour le tir et François fait un allez retour a Millau pour changer une batterie qui nous lâche dès le premier perçage... Dans l'éboulis de l'entrée, on creuse avec Christophe, il y a un peu de noir entre les blocs! Il faut construire un mur pour pouvoir déblayer sans que tout descende vers nous! au bout de trois quart d'heure le passage est fait mais une alcôve de 60cm par 80 est complètement obstruer de blocs. Dommage sa aurais put donner...

         On retourne au fond et François arrive pour nous aider a déblayer le tir, au bout de quelques bidons évacuer Christophe remonte manger un morceau, et il arrive Gérôme en soutiens, il a réussi avec les coordonnée GPS à trouver le trou!
     Je bâtit un mur de blocs sous un pont de deux blocs! cela permet de sécurisé ceux ci qui sont en plein dans le ressaut!  Cela permet aussi de stoker de nombreux amas de blocs et gravillons.

      C'est a quatre que nous continuons a bien nettoyer tout les déblais sous forme de blocs et gravillons! Le courant d'air est soufflant continu toute la journée et dans la soirée il s'inverse en aspiration, temps mort, et aspiration... Un échos lointain nous encourage dans cette désob d'acharnés, alimenté aussi par un courant d'air non négligeable!

           Nous Continuons, mais un tir fait canon et il faut repercer pour pouvoir évacuer à nouveau des déblais! Christophe et Gérôme remonte, ils ont une faiblesse, on continue a deux comme des brutes a sortir des gravillons du tir un peut trop chargé de François!   
On est mort, c'est a notre tour de faiblir! On ressort vers 20h30.

Tpst: 9h
          Christophe et Gérôme nous rejoigne pour boire le verre de l'amitié a Millau ...

          Le lendemain François reviendra seul pour finir de sortir quatre bidons de déblais, la désobstruction va partir a l'horizontal mais il faut encore descendre de 50cm... Le courant d'air passe par un trou de la taille d'un cul de bouteille... à suivre.

dimanche 19 janvier 2020

Sortie 2020

Le Roque bleu

Sortie au Roque bleu le 16 Mai
limité à 6 personnes

Complet
liste des inscrits:

Léa
Viviane
Chantal
Jeanne
Léa
Stéphanie
et Moi

Sorties 2020

Week-end du 30 Avril au soir , jusqu'au dimanche 3 Mai sur le plateau d'Albion , hébergement à l'ASPA sur inscription
Déjà 11 personnes de réservés

Le Souffleur pour les plus sportifs et motivés .
Et quelques cavités plus tranquille pour les moins sportifs et encore plus motivés 

Listes des inscrits :

Réservation dodo aux gîtes de l'ASPA. 3 Nuits en gestion libre  ( pour le moment c'est réservé pour 3 nuit si certain viennent que pour 2 nuits on adaptera la réservation )

Viviane
Lionel 
Rémi
Chantal
Arthur
Guillaume
Jeanne
Léa 
Romain 
Cédrine
et MOI 

Vient le week-end mais dodo dans camion:

Bastien avec sa petite famille 

Sorties 2020

Week-end du 25 et 26 Janvier sur Arbas

Vœux 2020


mardi 7 janvier 2020

21 décembre 2019 belle équipe pour les 4 vents

     Sortie club pour découvrir les 4 vents... 
Ce ne seront que Denis Buldo et Lionel qui viendront pour découvrir cette jolie cavité en cours d'éxplo! Les autres acolytes de la SSP n'ont pas put se libérer!

                  Du coup départ vers 8h30 pour se rendre au point de rendez vous a Millau pour retrouver Caillou, Cyprien et François!
Du coup nous montons au parking pour retrouver Rémi, un bûcheron et plongeur spéléo,  qui est déjà entrain de se préparer! 

          On attend tout le monde pour que les nouveaux ne se perdent pas et nous arrivons tranquillement dans les grandes galeries de mars...  Caillou et Geneviève nous rejoindrons plus tard et nous visitons en premier les grandes galeries amont! 
                    Nous en profiterons pour revoir la trémie amont pour voir avec un œil neuf si un passage pouvais être désobstruer! On y passe bien trois quart d'heures a enlever quelques blocs pour essayer de trouver un passage, lionel fait un peu de première entre les blocs, mais en vain, rien de bien engageant...

         Demi-tour et nous ramenons quelques cordes et un sceau qui était rester la depuis plus d'un ans! 
Nous reprenons le chemin que nous avons tracé depuis ces nombreuses explo et visitons la partie aval des grandes galeries fossile! Nous arrivons très vite devant la vasque siphonnante de l'actif du piscoulis.

            Puis nous revenons devant le carrefour pour descendre a -422!
                    Là nous nous séparons en trois équipes et nous entendons la quatrième équipe (Caillou et Geneviève) qui est dans le méandre, en dessous de nous, entrain d’aménager quelques passages étroits. 

             François et Rémi vont au galerie supérieur du piscoulis en visite, Cyprien et moi faisons l'escalade active du piscoulis, Lionel Denis et Buldo vont réequiper la série de puis vers le fond qui a besoin d’être améliorée!

         Avec Cyprien nous montons en libre ce que François a déja grimpé par deux fois sans être arrivé au terminal de l'escalade                   Nous avons le matériel mais cela passe en libre, je monte la dernière partie et plante un point doublé d'un amarrage naturel.                  Cyprien me rejoint et s'engage dans une étroiture en tête de l'escalade, mais un bloc instable manque de nous tomber dessus! marche arrière pour décoller le bloc et le coincer dans une fissure par coté.
        Le passage sécurisé Cyprien passe l'étroiture et continue dans une conduite forcée après avoir quitter le baudrier et défait son casque.       Après quelques minutes d'effort intense au bout de quelques mètres il sort dans un petite alcôve ou il peut se tenir debout! Une autre conduite forcée est là mais au bout de deux, trois mètres c'est trop étroit et il ne peut continuer.
            Nous avons monter 8m passer puis 8m supplémentaires  et Cyprien a monter trois mètres de dénivelé supplémentaire et env une dizaine de mètres de progression...
             Nous déséquipons l'escalade et  au pied de l'escalade François et Rémi nous rejoigne. Ils décident de remonter tandis que Cyprien et moi descendons a la rencontre des deux autres équipe dans le réseau de -422.
    Caillou est allé voir la trémie effondré depuis l'autre coté, je monte le rejoindre et nous constatons la quantités de blocs instable qui se sont entre-mêlés! Il aurais été trop dangereux de passer par là.
   Nous redescendons et je déséquipe le puis qui n'a plus d’intérêt. Caillou et Geneviève remonte, leur chantier d’aménagement très bien élargit permet un passage bien plus agréable.
               Nous rejoignons l’équipe des puits, qui sont presque arrivé a la zone de la faille a purger.

               Lionel commence a faire descendre des blocs puis c'est mon tour! les blocs dévale a grand fracas, mais plus j'en enlève plus qu'il en viens. J’élève tout ce qui ne tiens pas, tellement que j'en creuse sous un gros bloc de 3m par 2. Il deviens instable et nous décidons de l’amarré pour sécuriser le passage! puis nous amarrons une corde pour passer sans danger! Ensuite il faut rajouter une corde pour le ressaut suivant pour aller visiter le fond!
        Nous parcourons les conduite forcée du fond qui mal-grès la petite taille des 50 premiers mètres sont magnifique!
     Les compères sont satisfait et contemple a la remonté, encore une foi cette magnifique première! Nous faisons une pose dans les grandes galeries pour se restaurer avant la remontée!

          La remonté se fait tranquillement je remonte le perfo pour Caillou et ouvre le chemin du retour dans les puits, salles et méandres de l'entré. Certain passages étant paummatoire pour ceux qui viennent pour la première foie dans la cavité!
Rémi nous a chauffé un local pour que nous puissions nous restaurer au chaud a quelques km de la cavité ou Rémi Caillou Geneviève et François nous attendent.  Nous faisons un bref compte rendu des explo et nous dévorons une grosse gamelle de tripoux et de patates et buvons goulûment une poignée de bière fraîche! 
 Ce n'est que vers trois heures du mat que nous fermons les yeux pour un repos bien mérité...

TPST: 13 heures bien tassée...