vendredi 9 janvier 2015

trou du renard sa continu!

Du neuf sur Millau:
         voila presque un mois que le trou du renard a été repris par François Bodot, Laurent Lafon et quelques spéléos du coin. Un petit trou siffleur ayant attirer son attention ils désobstruent et au bout de quelques séances sa passe! Le collecteur n'est pas très loin il faudra cependant deux bonnes séances pour qu'ils passent, cette foi-ci en inter-club, François ayant le désir d'ouvrir la première au club avec lesquels il fait souvent de la Spéléo!

         La cavité est maintenant fermée dans un passage étroit pour préserver des passages concressioné, éviter que des aventurier se perdent dans ces deux bornes de labyrinthite et assurer un bon suivis des explos!

          Ainsi le jeudi 08 janvier François Bodot, Laurent Lafon et moi même nous retrouvons sur le parking du trou pour terminer 300m de topo et continuer au dernier terminus, arrêt sur rien!

          Nous laissons les baudriers après les deux premier ressauts et en avant dans le nouveau réseau du François! Les genouillères et coudière sont obligatoire pour progresser dans la première partie qui est beaucoup de ramping et à quatre pattes! Nous arrivons au premier regard sur le collecteur qui coule a 300 litres seconde environ et nous allons toucher l'eau.
On remonte et reprend la progression du renard sur coude et genoux.
Bien trouver le nom du trou!

video
Le dernier point TOPO est atteint et on commence a faire la topo, non sans mal pour retrouver le passage qu'ils avaient emprunter la dernière foi! puis au bout d'une cinquantaine de visée on arrive au point d'arrêt de la dernière sortie, nous décidons de tirer la topo a mesure de notre progression en empruntant les passages les plus gros, laissant des diverticules multiples de part et d'autre!
          Laurent fait des photos a mesure de la progression, il peaufine et perfectionne ses prises de vue.
          En hommage au disparus de Charlie hebdo nous nommerons notre partie de topographie "la galerie charlie".

... la suite:
       l’arrêt topo, au bout quant même de 73 visées, est a un carrefour lieu de départ d'extase de parcourt de galeries fossile et active.  Au carrefour on descend de 7m dans la fracture et rejoignons une galerie semi active, notre reflex est de la descendre avec l'espoir de toucher a nouveau le collecteur! La galerie est vaste, le François court devant, c'est beau!


L'actif  part dans une faille descendante étroite, nous bifurquons dans la foulée sur la droite et remontons dans un fossile. nous parcourons a peut près 200m et nous arrêtons sur un boyau ou il faut a nouveau progresser a quatre patte. se n'est sans doute pas par là la suite logique des collecteurs amonts fossiles.

Sur le retour nous nous arrêtons a la bifurcation ou le petit actif se perd et François trouve la suite dans le haut de la fracture étroite, le passage est facile et nous arrivons devant un effondrement de voûte! Là on fait silence et: Brhourhouu      fait un bruit dessous les blocs! François farfouille et bouge un bloc qui nous ouvre le passage, c'est notre première étroiture. Franchie sans mal, on dévale la fracture en oppos et descendons le ressaut de 6m, le bruit est de plus en plus fort, on se mouille dans des vasque stagnante avec de l'eau a mis cuisse.
video
        On progresse maintenant dans un cloaque de boue liquide, au fond de la fracture et encore un virage: ça y est! le collecteur est là! Coup de feins, on se met en oppos,  le passage est pérrieux , le courant est fort et l'eau s'engouffre dans une voûte siphonnante. Les pas sont calculer pour éviter la chute! tous de l'autre coté la galerie est belle mais pas très large qui induit un courant fort a remonter. De l'eau jusqu'au poitrail par moment, nous arrivons rapidement a un siphon, certainement le troisième siphon  du trou.
 Un peut plus propre nous rebroussons le chemin et remontons vers le carrefour.
video

        . Avant de remonter les 7 mêtres de ressaut François avance dans l'amont de la galerie semi active. C'est grand taillé dans du calcaire noir et s'est propre! Il s'arrête sur rien au bout de 20m et on ressort plein de superbe images de spéléo d’exploration.
          On s’arrête dans une galerie sablonneuse, pour casse croûter et reprendre des forces. Le retour est dur, les galerie basses sont toujours aussi basses qu'a l'allé. Puis s'est le ramping qui râpe qui rogne, et voilà enfin la galerie et nos baudrier qui nous attendent. Nous nous reéquipons et a la surprise générale la corde du 1er ressaut est accrochée en hauteur! Quelqu’un  est passé et aura emporter la corde! lolo escalade et nous rend la corde.
Enfin la sortie a 21h, superbe vue sur Millau et le viaduc, le tout éclairé de mile feux.

TPST 10h

Une bonne bière au café et un bon repas chez lolo, nous comble le peu qu'il reste a combler.

une sortie club est possible vers le mois de mars, si cela vous dit, contact: simboulet.



 la guerre des étoiles


 unique on monde "fragile"

 topo, le stilo dans le nez, s'est imperdable!





 concréssions dans les galerie fossile pendant la topo

 on touche le collecteur 300 à 350l/s



 photo portrait des acolytes, françois, lolo, et simboulet



 le passage en oppo, la prudence est de rigueur!




 concréssion dans la galerie de noël

merci a Laurent Lafon pour toute ces belle images!

2 commentaires:

Etienne a dit…

Joli! Des images?

lionel a dit…

C'est de la bombe, un plaisir de lire ce récit. Merci à l'hommage sur la liberté d'expression. Tenez nous au courant quand on peut venir voir ça. Fais péter des photos... Bravo pour la persévérance.