vendredi 30 décembre 2011

sortie bufo fret 26/12/2011


Pour digérer les repas pentagruelliques de Noël, nous sommes allés au réseau de la bouboue.
Effectivement, un p20 attendait depuis moultes années.
Malheurheusement au fond de celui-ci rien ne nous attendait...
Il reste néanmoins une petite salle à voir en haut d'une escalade située dans ce même infame réseau.
Nous tenons a féliciter le SCM, pour la désob irraisonnée, effectuée dans des conditions inhumaines!!
Nous sommes ressortis de là dedans comme des nuts fondus!
personnes présentes: Sebastien, Lionel, Jocelyn
tpst: 7hs

mercredi 21 décembre 2011

Sortie EN GORNER le 17/12/2011

Personnes présente :

Seb, Lionel (SSP), Jocelyn (SSP), Odile, Hubert, Thérése, Léo, angèle, Michel (SSP), Arthur (SSP), Jeanne (SSP), Raph, Etienne, Auriane, Berna, Remi (SSP), Viviane (SSP), Chantal, Bastien (SSP), Alex (SSP)

Tpst : 9h

Le week-end commence par l’arrivée de la populace au Gite communal de Vernet les bains. Le repas se prépare et toute l’équipe s’attable (c’est beau de voir une grande tablé comme ça). La fin du repas se fait avec un vin chaud dans la grolle qui tourne et qui tourne jusqu'à plus soif autour de la table. Tout le monde va se coucher, le levé et prévu autour des 7h pour être au parking du trou à 8h30.

Le spéléo se réveille petit à petit, le temps et mauvais il fait froid, heureusement qu’on passe la journée sous terre. Chacun prend son petit déj et les kits de bouffe sont préparés. Le départ et donné

et miracle on arrive avec à peine 10 min de retard au parking. Le spéléo n’est pas habituer à ça, il faut dire qu’une grande partie est constitué d’anciens qui sont ponctuel.

On est rejoint par Berna, Etienne, Auriane, et Seb qui sera notre guide pour cette sortie. Tout le monde s’équipe et suis le guide qui détient la CLE du labyrinthe « En Gorner ».

Et c’est parti pour une journée de spel dans une grande classique. Chacun se suit et avance à son rythme.

Arrivée au bar ou la pose déjeuner s’impose, tout le monde s’installe et grignote son petit gueuleton. La troupe repart, Seb se trompe de chemin (hop demi tour), il retrouvera le bon rapidement qui nous amène tout droit devant l’étroiture de la « baïonnette » qui va freiner l’enthousiasme de quelques un surtout quand Seb annonce la couleur « c’est le bain pour tout le monde ».

Effectivement une petite flaque se trouve au niveau le plus étroit du passage (il s’avérera qu’au retour celui-ci sera sec, l’eau s’étant installée sur les combis de

chacun). Les premier passent, Berna moti

vée comme jamais se lance et passe doucement la baïonnette. De l’autre côté on attend les derniers motivés à passer et finalement des têtes n’arrêtent pas de sortir de l’étroiture jusqu’à ce que tout le monde soit passé (Etienne a bien géré la partie coaching). La balade se poursuit jusqu’au rouleau californien pour arriver dans une salle à la recherche de l’escalade menant au lustre. Et la on se rend compte que le kit avec le matos est rester au bar (dommage !!).


Une partie de l’équipe fera donc demi tour le temps que l’autre va aux aragonites. Et la surprise !! Seb se désape et dit maintenant c’est comme ça. Tout le monde a fini le trou en kalbut.









Le retour se déroule en accordéon, tout le monde se retrouve et Hop 2

min après plus personne n’est ensemble. Chaque groupe fait sa pause de son côté se qui va rendre le retour un peu long mais tranquillou. De jolie image se forme comme lorsque un grand nombre de spéléo arrivent du fond d’une galerie avec leur loupiotes sur la tête.

La sortie est validée comme il se doit au gite avec un bon tchap et un petit bain de minuit dans les eaux chaudes du coin pour certains.

video

dimanche 4 décembre 2011

Sortie Papillon le 29 11 2011

Ci contre: LOLO équippe l'éscalade de 25m faite en tandem par Lolo et Yves!
Sommes donc partis ce mardi 29 novembre de l'an de grâce 2011 nous frotter au gouffre Papillon... les forces en présence : Yves Le Masson et Laurent Lafon. Entrés dans le trou 11h30, nous retrouvons à la base des puits le nouveau réseau découvert lors de la dernière sortie. Suivant l'intuition de Yves nous nous attaquons à l'escalade d'un gros puits remontant (a priori une trentaine de mètres). Nos efforts réunis seront récompensés par une suite encourageante... Nous enchaînons une escalade facile d'une dizaine de mètres, qui donne sur une galerie d'une autre douzaine de mètres.
(ci dessous: Préparation des pirates a l'assaut des puits remontants)

 La suite, de nouveau un puit remontant, du moins c'est l'option que nous choisissons au regard d'une autre possibilité, celle de descendre au point bas, apparament sans issue évidente (mais ça reste à faire). Yves comme à son habitude très optimiste et résolu à rentabiliser sa sortie (300 bornes de voitures...) se lance "le couteau entre les dents" dans une escalade a priori un peu chaude (au moins 25 metres vertical). Un peu vidé par les efforts produits jusque là, je m'affale contre un mur pour l'assurer, pas très motivé ni trop optimiste. Convalescent d'une espèce de virus massatois de cheval, je suis un peu encore dans le cirage et je m'achève avec une cigarette fleur du pays qui m'anesthésie à moitié, pendant ce temps Yves se bat avec cette paroi, ça envoi de l'étrier, et du DBZ pour économiser le dernier accus... Il a disparu depuis un moment de mon champs visuel lorsque je l'entend gueuler son enthousiasme, Lolo ! c'est énorme !
Et merde je suis obligé de monter le rejoindre sur ces DBZ craignos...en haut du puits s'offre à nous une galerie de 5m de large sur de 2/3 metres de hauteur, nous y équipons une main courante sur la droite, en dessous de nous une faille suit notre cheminement, après sondage il y a pas loin de 30 mètres (donc le point bas reste à visiter, peut-être une suite plus faclie qu'en plafond...) Quelques 20 metres plus loin et quelques DBZ en plafond, nous sommes contraint de regarder la suite et de la garder pour un autre jour, car nous arrivons en bout de corde au même moment que le deuxième accus ne s'avoue lui aussi vaincu. La suite est facile mais nécessite une assurance, la fatigue nous aide à nous arrêter là, sinon ca continue à monter, c'est gros, concrétionné, après ça tourne et d'ou on est on voit pas.
 To be continued !


(ci-contre : le Haut de l'escalade de 20m env)
Il faut saluer l'énergie de Yves à relever les défis, et une certaine intuition pour ce qui est de la première ! Je ne ferai pas d'hypothèse sur ce qu'il en est précisément de cette partie du gouffre Papillon, nous en parlerons samedi lors de notre A.G. Je pense que la topo parlera toute seule.
Ce gouffre n'a pas finit de nous livrer ses secrets... Pour ma part je me suis régalé !
On a vu un espece d'Eupropte tacheté peut etre endémique du papillon, jamais vu, avis aux amateurs.
Je suis dispo jeudi prochain si il y a des candidats au jumards !
J'oubliais, on est sortis quand même un peu touchés aux pattes arrières à 3 heures du mat, il faisait pas trop froid, y avait pas de bières dans la voiture, merci à Franck pour l'hospitalité et les encouragements !
J'avais pris vite fait du jambon dans le garde manger pour sous-terre, et de son côté Yves avait fait la même, alors pour les repas on se faisait goûter nos jambons respectifs, en disant bien sûr que le meilleur c'est le mien, c'était juste une anecdote spéléologique parmi d'autres ! pour le côté diététique on repassera !
lolo
Compte rendu Laurent Lafon
TPST: 15h30 Yves et Laurent