vendredi 30 décembre 2011

sortie bufo fret 26/12/2011


Pour digérer les repas pentagruelliques de Noël, nous sommes allés au réseau de la bouboue.
Effectivement, un p20 attendait depuis moultes années.
Malheurheusement au fond de celui-ci rien ne nous attendait...
Il reste néanmoins une petite salle à voir en haut d'une escalade située dans ce même infame réseau.
Nous tenons a féliciter le SCM, pour la désob irraisonnée, effectuée dans des conditions inhumaines!!
Nous sommes ressortis de là dedans comme des nuts fondus!
personnes présentes: Sebastien, Lionel, Jocelyn
tpst: 7hs

mercredi 21 décembre 2011

Sortie EN GORNER le 17/12/2011

Personnes présente :

Seb, Lionel (SSP), Jocelyn (SSP), Odile, Hubert, Thérése, Léo, angèle, Michel (SSP), Arthur (SSP), Jeanne (SSP), Raph, Etienne, Auriane, Berna, Remi (SSP), Viviane (SSP), Chantal, Bastien (SSP), Alex (SSP)

Tpst : 9h

Le week-end commence par l’arrivée de la populace au Gite communal de Vernet les bains. Le repas se prépare et toute l’équipe s’attable (c’est beau de voir une grande tablé comme ça). La fin du repas se fait avec un vin chaud dans la grolle qui tourne et qui tourne jusqu'à plus soif autour de la table. Tout le monde va se coucher, le levé et prévu autour des 7h pour être au parking du trou à 8h30.

Le spéléo se réveille petit à petit, le temps et mauvais il fait froid, heureusement qu’on passe la journée sous terre. Chacun prend son petit déj et les kits de bouffe sont préparés. Le départ et donné

et miracle on arrive avec à peine 10 min de retard au parking. Le spéléo n’est pas habituer à ça, il faut dire qu’une grande partie est constitué d’anciens qui sont ponctuel.

On est rejoint par Berna, Etienne, Auriane, et Seb qui sera notre guide pour cette sortie. Tout le monde s’équipe et suis le guide qui détient la CLE du labyrinthe « En Gorner ».

Et c’est parti pour une journée de spel dans une grande classique. Chacun se suit et avance à son rythme.

Arrivée au bar ou la pose déjeuner s’impose, tout le monde s’installe et grignote son petit gueuleton. La troupe repart, Seb se trompe de chemin (hop demi tour), il retrouvera le bon rapidement qui nous amène tout droit devant l’étroiture de la « baïonnette » qui va freiner l’enthousiasme de quelques un surtout quand Seb annonce la couleur « c’est le bain pour tout le monde ».

Effectivement une petite flaque se trouve au niveau le plus étroit du passage (il s’avérera qu’au retour celui-ci sera sec, l’eau s’étant installée sur les combis de

chacun). Les premier passent, Berna moti

vée comme jamais se lance et passe doucement la baïonnette. De l’autre côté on attend les derniers motivés à passer et finalement des têtes n’arrêtent pas de sortir de l’étroiture jusqu’à ce que tout le monde soit passé (Etienne a bien géré la partie coaching). La balade se poursuit jusqu’au rouleau californien pour arriver dans une salle à la recherche de l’escalade menant au lustre. Et la on se rend compte que le kit avec le matos est rester au bar (dommage !!).


Une partie de l’équipe fera donc demi tour le temps que l’autre va aux aragonites. Et la surprise !! Seb se désape et dit maintenant c’est comme ça. Tout le monde a fini le trou en kalbut.









Le retour se déroule en accordéon, tout le monde se retrouve et Hop 2

min après plus personne n’est ensemble. Chaque groupe fait sa pause de son côté se qui va rendre le retour un peu long mais tranquillou. De jolie image se forme comme lorsque un grand nombre de spéléo arrivent du fond d’une galerie avec leur loupiotes sur la tête.

La sortie est validée comme il se doit au gite avec un bon tchap et un petit bain de minuit dans les eaux chaudes du coin pour certains.

video

dimanche 4 décembre 2011

Sortie Papillon le 29 11 2011

Ci contre: LOLO équippe l'éscalade de 25m faite en tandem par Lolo et Yves!
Sommes donc partis ce mardi 29 novembre de l'an de grâce 2011 nous frotter au gouffre Papillon... les forces en présence : Yves Le Masson et Laurent Lafon. Entrés dans le trou 11h30, nous retrouvons à la base des puits le nouveau réseau découvert lors de la dernière sortie. Suivant l'intuition de Yves nous nous attaquons à l'escalade d'un gros puits remontant (a priori une trentaine de mètres). Nos efforts réunis seront récompensés par une suite encourageante... Nous enchaînons une escalade facile d'une dizaine de mètres, qui donne sur une galerie d'une autre douzaine de mètres.
(ci dessous: Préparation des pirates a l'assaut des puits remontants)

 La suite, de nouveau un puit remontant, du moins c'est l'option que nous choisissons au regard d'une autre possibilité, celle de descendre au point bas, apparament sans issue évidente (mais ça reste à faire). Yves comme à son habitude très optimiste et résolu à rentabiliser sa sortie (300 bornes de voitures...) se lance "le couteau entre les dents" dans une escalade a priori un peu chaude (au moins 25 metres vertical). Un peu vidé par les efforts produits jusque là, je m'affale contre un mur pour l'assurer, pas très motivé ni trop optimiste. Convalescent d'une espèce de virus massatois de cheval, je suis un peu encore dans le cirage et je m'achève avec une cigarette fleur du pays qui m'anesthésie à moitié, pendant ce temps Yves se bat avec cette paroi, ça envoi de l'étrier, et du DBZ pour économiser le dernier accus... Il a disparu depuis un moment de mon champs visuel lorsque je l'entend gueuler son enthousiasme, Lolo ! c'est énorme !
Et merde je suis obligé de monter le rejoindre sur ces DBZ craignos...en haut du puits s'offre à nous une galerie de 5m de large sur de 2/3 metres de hauteur, nous y équipons une main courante sur la droite, en dessous de nous une faille suit notre cheminement, après sondage il y a pas loin de 30 mètres (donc le point bas reste à visiter, peut-être une suite plus faclie qu'en plafond...) Quelques 20 metres plus loin et quelques DBZ en plafond, nous sommes contraint de regarder la suite et de la garder pour un autre jour, car nous arrivons en bout de corde au même moment que le deuxième accus ne s'avoue lui aussi vaincu. La suite est facile mais nécessite une assurance, la fatigue nous aide à nous arrêter là, sinon ca continue à monter, c'est gros, concrétionné, après ça tourne et d'ou on est on voit pas.
 To be continued !


(ci-contre : le Haut de l'escalade de 20m env)
Il faut saluer l'énergie de Yves à relever les défis, et une certaine intuition pour ce qui est de la première ! Je ne ferai pas d'hypothèse sur ce qu'il en est précisément de cette partie du gouffre Papillon, nous en parlerons samedi lors de notre A.G. Je pense que la topo parlera toute seule.
Ce gouffre n'a pas finit de nous livrer ses secrets... Pour ma part je me suis régalé !
On a vu un espece d'Eupropte tacheté peut etre endémique du papillon, jamais vu, avis aux amateurs.
Je suis dispo jeudi prochain si il y a des candidats au jumards !
J'oubliais, on est sortis quand même un peu touchés aux pattes arrières à 3 heures du mat, il faisait pas trop froid, y avait pas de bières dans la voiture, merci à Franck pour l'hospitalité et les encouragements !
J'avais pris vite fait du jambon dans le garde manger pour sous-terre, et de son côté Yves avait fait la même, alors pour les repas on se faisait goûter nos jambons respectifs, en disant bien sûr que le meilleur c'est le mien, c'était juste une anecdote spéléologique parmi d'autres ! pour le côté diététique on repassera !
lolo
Compte rendu Laurent Lafon
TPST: 15h30 Yves et Laurent

mardi 29 novembre 2011

DEGAUDEZ (Foret de Souroque) le 26/11/2011

Présent :
Jocelyn Giromini SSP, Odile Bes SCM, Rémi Ezin SSP, Viviane Ezin SSP, Braam Demoyer SSP, Delphine Crouzil SSP, Ruiz lionel SSP. Soit 7 Personnes au total, dont 6 du club.

TPST : 9 h

Classement : Visite, classique

Description :
Départ le vendredi soir pour une partie du groupe. On campe dans la foret de Souroque. Le lendemain, levé 7 h 30 pour préparer les Kits et à 9 h Braam et Delphine nous rejoignent.
Nous n'entrons dans le trou qu'à 11 heures et enfilons la succession de petits puits jusque avant le "sahara" où on se tape un petit gueuleton. Braam se régale d'équiper le trou, nous avons l'impression que Delphine vole de corde en corde, quand à Viviane et Remi, on sent bien là qu'ils sont en train de tomber "amoureur" du monde souterrain... l'objectif a l'air atteint ! Nous visitons le fond du trou (Galerie-méandre de belle dimension) avant d'entamer la remonté. Ce trou est super car les puits sont, ou courts ou fractionnés, ce qui permet une remonté rapide avec un groupe conséquent.

Sortie du traouk à 20 h. On valide la sortie au voiture en faisant la fin des bidons étanches et voilà pour cette fois-ci.

lundi 14 novembre 2011

AG du 19 novembre

Bonjour,

Quelques petites précisions pour l'AG de samedi:

- Ca se fait bien à la maison du garde
- Le rendez vous est donné à 19h
- le repas choisi et une fondue bourguignonne

On fera l'AG avant manger et voila.

A samedi
Bastien

dimanche 6 novembre 2011

Bonjour a tous,

Petite modification pour l'AG on fera ça le 19 novembre donc samedi soir et non le vendredi comme prévu initialement.

Bastien


mardi 1 novembre 2011

Assemblé Générale SSP

Bonjour a tous SSPésiens

Je viens vers vous pour vous signaler que nous ferons l'AG du club le vendredi 18 novembre normalement à la maison du garde.

On peut s'organiser une sortie le samedi ou le dimanche, à voir.

Ordre du jour:

- bilan (moral, financier, des sorties) de l'année
- objectifs pour l'année à venir
- reconstitution du bureau (s'il y a des changements)

Il faudra également faire le compte rendu avant l'AG du CDS. Le mieux est de faire comme l'année précédente c'est à dire le lendemain, à chaud.

En espérant vous voir nombreux

Bastien: 0670458030

dimanche 30 octobre 2011

CR Gouffre Pierre























































































Voila quelques photos en guises de compte rendu pour le week-end du 29 et 30 octobre sur la Coume...



  • Samedi :

Présent : Joc et lionel.


Équipement de la zone des puits. (- 250 m)


TPST : 8 h 00




  • Dimanche :

Présent : Anthony, Joc et Lionel.


Visite du trou jusqu'à la galerie des cinq et dééquipement.


TPST : 12 h 00

dimanche 23 octobre 2011

Sortie à la Peyregade

Participants : Bastien, Joss, Lionel, Arthur

Le rdv est donné par Joss, Lio et Arthur à la Peyregade

ou bastien les rejoint pour finaliser le programme réaliser lors de la « résoi » chez Joss.

Après avoir planifier notre organisation dans la voiture bien au chaud, on se lance dans l’équipement et la Joss s’exclame HO NON !!! et si il avait bien oublier sa sous combi à Coss. Lio grand seigneur lui prête son licra et pour la deuxième foi il fera le trou en pantalon. Arriver devant le trou Bastien angoisse un peu (ai ai ai la maladie de l’étroiture) mais ce lance dans le ruisseau et après quelques mètres c’est parti no problemo (bonne thérapie). Il n’y a pas trop d’eau on arrive à pas trop se mouiller. Arriver à la sortie de l’étroiture pour en prendre plein la vue. MAGNIFIQUE c’est tout blanc, on avance a petit pas pour rien casser n’y salir. On farfouille dans tout les coins Arthur et Lio sont à la photographie. On continue dans un jolie méandre qui déboule dans une salle toujours aussi belle avec de magnifique coulée et des concrétions dans tout les sens. Joss voit un ombre qui n’en était pas une mais bien un loir qui était arrivé jusqu'à la on ne sais pas trop comment peu être en suivant l’actif. On bloque dans la dernière salle ou on ne trouve pas la suite. On fait donc demi tour et sortons de cette superbe cavité avec une certaine émotion et de très belle image dans la tête.

La soirée ce fini chez tonton Lajou ou tout un comité est présent. Et bien Sur visualisation du Match le dimanche matin

TPST : 4h

video

dimanche 2 octobre 2011

Topo de la première au gratte fiel (aven Gras 11)

                                                                              *
Voici la coupe du fond du gratte fiel a partir de la vasque ou l'on remplie une botte (au dessus de l'étoile) ainsi que le nouveau réseau escalader par Joss et Lionel et topographier par Yves et Artur!
Bientôt le plan! Quand je l'aurais fini!
Yves, alias Simboulet!

Gramont
Georges Gramont (1900-1986) fut co-fondateur en 1947 de la Société Spéléologique du Plantaurel, qu'il présida pendant 26 ans, puis du Comité départemental de spéléologie de l'Aude, en 1968.
Le poème ci-contre a été publié dans l'Echo des Ténèbres, bulletin de la Société Spéléologique du Plantaurel, n°5, octobre 1979, ainsi que sur le site Internet Spélé Aude.
Ce poème a été rédigé en occitan. Une traduction française est proposée. Cette transcription n'est pas aussi riche que la version d'origine, d'une part parce que certains mots occitans n'ont pas d'équivalent en français, d'autre part parce que la musique et le rythme des mots ont disparu. Mais elle permettra aux "gens du nord" d'accéder au sens global du poème.
Lo Mont la Frau

A mos amics los espeleològs
L'estiu es arribat e la secada brula ;
Quand lo darrièr lansòl a gaireben fondut,
Los vesètz desbocar, cap al "Pas de la Mula",
Los "fadurlos" que venan d'un mond corromput.
Marchan plegats en dos, car la còsta es redda,
Tot rajents de susor, lo còs tot empegat...
Res pòd los empachar d'atacar l'autra penda
Que los amenarà al "Abric del Sarrat".
Aici entre los ròcs davalhats de la cima
Que lo tòr e la nèu an pelat com'un nap,
Un òrri es nascut, al fonze d'una tina
Que lo cèrs en bufant acaba de rasclar.
Dedins pòdon gaudir de la patz de la vida,
Lènc del bruch, dels plasers, de la promiscuitat ;
E sa flaira de fum e de tèrra umida
Val mai que de la plana l'aire empudegat.
Mas amont sul rocàs la caunha ara badalha ;
Las escalas, las còrdas enfarniscon lo potz :
Arnescats, feralhats, s'enfonzon dins la falha
Per cercar lo passatje que mena mai enjos.
A la nuèit sortiràn, contents d'una primièra,
E descendràn crevats al Abric del Sarrat.
Aprèps un bon repaus e la cara mai fièra,
Aniràn contunhar lo travalh commençat.
Quand lo pan serà dur, o la "chapa" acabada,
Caldrà plegar botiga, mas sens tampar a clau !
E en se revirant, lo temps d'una pensada,
Diràn ambe regrèt : « Tornarem a la Frau ! »
Le Mont La Frau (traduction française)

A mes amis les spéléologues
L'été est arrivé et la chaleur brûle;
Quand le dernier névé a presque fondu,
On les voit déboucher vers le "Pas de la mule",
Les fous qui viennent d'un monde corrompu.
Ils marchent pliés en deux, car la pente est raide,
Tout ruisselants de sueur, le cou tout poisseux...
Rien ne peut les empêcher d'attaquer l'autre pente
Qui les amènera à l'Abri du Sarrat.
Ici entre les rochers descendus du sommet
Que le vent et la neige ont pelés comme un navet,
Une cabane est née, au fond d'une doline
Que le cers en soufflant achève de peler.
Dedans ils peuvent goûter à la plénitude,
Loin du bruit, des plaisirs, de la promiscuité;
Et son odeur de fumée et de terre humide
Vaut mieux que l'air pollué de la plaine.
Plus haut l'entrée du gouffre baille dans les rochers;
Les échelles, les cordes encombrent le puits;
Harnachés, ferraillés, ils s'enfoncent dans la faille
Pour chercher le passage qui mène plus profond.
Ils sortiront de nuit, contents de la première,
Et descendront éreintés à l'Abri du Sarrat.
Après un bon repos et la mine heureuse,
Ils iront poursuivre le travail commencé.
Quand le pain sera dur, ou le gueuleton achevé,
Il faudra plier boutique, mais sans ferner à clé !
Et en se retournant, le temps d'une pensée,
Ils diront avec regret: "Nous reviendrons à La Frau!"

vendredi 23 septembre 2011

Annulation mounégou

Bonjour,

Au vue des condition climatiques de ce soir et de demain on a décidé de reporter la sortie au week end prochain. Se sera donc le même programme en espérant que la météo soit plus clémente et nous permette de faire la chouille dans de bonne condition.
Si la météo est mauvaise la semaine prochaine également on y va quand même mais on ne campera pas la haut le samedi soir.

A la semaine prochaine

Bastien

mercredi 21 septembre 2011

sortie a l'aven Gras (plateau de sault, dpt 11)

Nulle spéléos ne montrant le bout de son nez simboulet trouve cependant une bonne âme, jeune et vigoureuse, pour descendre dans les dédales de l'aven Gras: Arthur Geraud!
Nous avons bien récupérer de notre dernière sortie au papillon et la motivation au maximum nous prenons du matériel d'escalade, du matériel de désobstruction et le matériel topographique! Hé oui, on est que deux pour tout ça, mais cela nous fait pas peur!
Préparation du matériel en une paire d'heures et sûre de ne rien oublier nous voila partis pour "Le gras", objectif du réseau du gratte fiel avec topo déséquipement d'une escalade, désod ou escalade dans le nouveau réseau de Lionel et Joss.
Tranquillement nous descendons les deux premier puits, montée de la corde en fixe de 3m et après avoir passé le boyau boueux j'attends Arthur a la main courante!
Mais silence... plus d'Arthur...Je retourne en arrière et au bout de quelques cris je le retrouve dans une autre branche entrain de crapahuter...
De nouveau sur le bon chemin nous descendons les trois dernier puits et nous arpentons le chemin du Gras que j'ai de si nombreuses fois parcourus! Pas loin du fond nous bifurquons sur notre gauche dans "le réseau du gratte fiel".
S'est a mi course que nous passons la voûte au ras de l'eau et en passant je sort la massette et le burin, pour enlever quelques dizaines de centimètre responsable de remplissages de bottes.
Nous attaquons la topo en direction de l'escalade de Joss et moi . La Topo levée jusqu'en haut de celle-ci (2x20m) nous décidons de désequipper les cordes en place car le sommet de cette escalade part sur un méandre remontant légerement ventillé, mais trop étroit pour attaquer une désobstruction en haut d'une éscalade!
Nous tirons deux rappel de 20m et 18m, nous lovons les deux cordes sortie du déséquipement et reprenons la topo de l'escalade de Lionel et Joss!
Deux petites longueurs de corde en fixe et nous voila arriver dans le méandre fossile horizontal qui nous a parut bien long a topographier, en effet 175m de topo son levée depuis la voûte basse jusqu'en haut du dernier puits, au bout du réseau!
Là Arthur se caille! Il sent la fatigue poindre a l'horizon, nous décidons de faire un tir avant de partir au fond du dernier puits, désob attaquer par Seb et Nicolas...
Trois trous sont fait charger et boum! Mais la roche est très fracturée et le tir n'est pas très réussis, Arthur n'est pas chaud pour continuer la désob, nous rangeons le matos et laissons la désob pour une autre foi! Les objectifs n'ont pas tous été atteints mais du bon boulot de fait! Dommage que l'équipe n'ait pas été plus en nombre.
Bilan Topo: Le réseau nouveau part vers le sud- ouest en direction des grandes galeries a l'opposé du siphon nous ne sommes pas encore passé derrière mais l'option fossile me plais bien! La suite sera peut-être encore en haut d'une escalade...
A bientôt.
Simboulet

dimanche 18 septembre 2011

Bonjour tout le monde!!

Petit rappel pour la sortie au MOUNEGOU la semaine prochaine. (23,24,25 septembre)
Pour se qui sont toujours motivé on se rejoint le vendredi soir au col de pailhére (ou le samedi matin tôt) pour camper et rentrer dans le trou dans la matinée du samedi.
le samedi soir on campe aussi la haut pour la chouille.

ce qui sont motivés faites vous connaître.

Bastien: 06 70 45 80 30


vendredi 9 septembre 2011

sortie au papillon le mercredi 7 septembre 2011

Après quelques coups de téléphones répétés, une équipe se trame pour faire de l'explo au gouffre du papillon et le point de rendez-vous est fixer chez Frank au soir du 6 sept.
Yves LM, Denis M, Lionel R, Frank B et Artur G.
Ce soir là, un festin de choix accommodé de conte des péripéties de chacun dans les dédale du monde souterrain rassasie notre faim de nouvelles fraîche!
Le réveil a 7 heure, petit-dej et préparation du matériel tout cela nous amène tranquillement à rentrer vers 10h30 dans le trou.
Farnk, Yves et Denis prenons de l'avance dans les puits d'entrées et en attendant Lionel et Artur, Frank nous propose de revoir une escalade a la base des puits, 30m après le premier affluent. Effectivement cette escalade nessecite que quelques points pour passer et pendant que Denis attend Lionel et Artur à la bifurcation, Frank grimppe les 8m manquants! Le courrant d'air en face est constant et nous découvrons a mesure de la topo une galerie fossille de belle taille avec de belles concressions, des jolis gours blanc assechés. Denis, Lionel et Artur nous rejoigne ébahis par cette grande galerie et nous poursuivons latopo en explorant tout les passages à mesure et tirons la topographie branche par branche.
Deux galeries buttent sur des escalades, nous choisissons la plus facile et pendant que je grimpe un festin se déguste! Plus de la moitié de l'escalade peut se faire en libre et il ne faut que cinq punaise pour arriver en haut de l'escalade de 23 m! Je redescend en désequippant les points et Franck monte pour voir la suite, il reperre une galerie sur la gauche que je n'avais pas vu en montant et pendule pour l'atteindre! Pendant qu'il équippe Denis monte en haut de l'escalade et continue sur quelques metres avant d'arriver sur une escalade de 5m environ qui se retrecie en haut!
Il tire le rappel jusqu'a la galerie et nous continuons la Topo en éxplorant la suite!
De nouveau une bifurction avec trois passages se présent à nous:
* à gauche la galerie se rétrecie un peut et nous remontons un petit actif qui nous mene à une autre escalade de 20m, l'actif continue en face mais c'est plus étroit !
* à tout droit la farcture continue plus étroite (a suivre, non topo)
* à droite un petit boyau étroit nous ammene a recouper un fossile surcreusé par un actif que nous jugeons de même débit que l'affluent à la base des puits! Nous le remontons jusqu'à une coulée de calcite blanche qui bouche la galerie. Le passage au ras de l'eau est passable et un passage en haut est possible en désobant , un kerne au ras de l'eau accompagné d'une chambre à air est le dernier point topo.
Nous arrettons là l'explo et remontons tranquillement rassasié de paysages nouveaux!
Ces galeries seches offre une nouvelle perspective de recherche pour les papillon avec l'espoir de rejoindre l'amont du collecteur ou l'amont de l'affluent qui tombe en cascade 500m plus bas!
Merci encore pour l'acceuil et le gîte chez Frank a Alas!
A+ simboulet
tpst: 13h env , Topo levée 391m

vendredi 2 septembre 2011

sortie spéléo du 6 au 11 septembre .... ariège...








salut a toi spéléologue,

toi qui n'as ni peur de l'eau ni peur du froid,

même dans le noir tu y voies clair!

toi qui a faim des galeries sans détour en sois

même dans la gadoue tu avance comme l'éclair!

alors si le coeur t'en dis et les bloqueurs aussi

viens nous rejoindre pour en jouer,

des aventures et promenade dans nos contrées

et des souvenir par milliers

simboulet
contact 0677964404.

dimanche 7 août 2011



Sortie au gouffre des corbeaux (forêt de belesta) le 31/04/2011

Participants : Lionel, Jeanne, Bastien, le chef, Clément, Le Jack, Remi (mains de géant), Arthur, ……. (11 personnes)

Le rendez-vous est donné à 9h30 chez Lage, miracle tout le monde est à l’heure. Une partie de l’équipe s’occupent de la préparation du matos penda

nt que les autres tchare au soleil. Départ pour le Gelat ou Lionel donne un petit cour aux novices sur le matos. 11h30 nous voilà tous devant l’entre du gouffre ou chacun va faire un petit tour au fond de la passerelle afin de voir le départ. Le repas est servi, on mange tous avec appétit et on boit un peu de vin quand même. Après une longue pos

e casse croûte le départ est donné, Bastien descend le premier afin d’attendre les initiés au bas du premier puits le temps que Lionel s’occupe de l’explication au départ. Tout le monde se régale. La descente se continue jusqu'à la salle des étudiants puis dans la salle des chauves souris. Une partie de l’équipe file dans la lucarne pour équiper l’escalade de 12m en fixe pendant que l’autre remonte. Arthur voulant faire le P50 mais ayant laissé la corde sous la passerelle, remonte la récupérer.

Retour de toute l’équipe aux voitures vers 19h.

TPST : 3h – 4H

mardi 5 juillet 2011

Sortie MOUNEGOU

Bonjour à tous,

Je suis en train d'organiser une sortie pour le 24 septembre au Mounégou avec les anciens du club, les actifs et les jeunes nouveaux. Je poste le message en avance pour que ceux qui souhaite venir le prévoit.

Les modalités du week end se feront plus tard.

Si des gens sont chaud faite le savoir

Bastien (06.70.45.80.30)

lundi 13 juin 2011

Sortie au Gras du 04/06/2011



Ce trou ne se livrera pas aussi facilement !



Sont présent Jocelyn, Arthur et lionel, nous partons pour le Gratte Ciel et le puit qui nous fait tant gamberger depuis 3 semaines.



Le trou est en crue, la rivière crache de tout son orgueil, c'est de toute beauté ; il a plu des trombes d'eau 3 jours durant et comme il y a longtemps que c'était pas tombé comme ça. A notre grande surprise, nous sommes stoppés net par un siphon qui ennoye entièrement le passage 5 mètres au dessus de la vasque du départ du Gratte Fiel !!! Il n'y a pas grand chose à faire, vider x m3 à la botte ne nous semble pas jouable, on est trempé jusqu'à l'os... rentrer maison, rentrer maison.



Ce jour là, il n'y avais pas d'air à l'entrée du trou, on aurait donc pu se douter de quelque chose mais voilà rien de grave, juste un aller/retour...Partie remise.




















mardi 24 mai 2011

Au dessus du Gratte Fiel c'est le Gratte Ciel

Chère Sspésien, un bonne nouvelle à vous annoncer !

Lors de la sortie du 14/05/2011 à l'aven Gras, nous avons trouvé une partie inconnu à ce jour...
La journée s'annonce bien, car pour une foi on arriver à plonger dans le trou relativement tôt.
Il nous faut environ 2 heures pour rejoindre le gratte fiel et l'escalade entamée 15 jours auparavant par Yves et Joc. Malheureusement, il ne faudra pas plus d'une poignier de goujons pour constater une foi de plus qu'il n'y a rien... c'est bouché.

Alors après avoir déséquipé tout le merdier, on décide de prospecter dans le secteur en laissant traîner les yeux au plafond. Dans une suite "logique et méthodique" on s'attaque à l'escalade qui précède celle qui queute. Nous sommes donc pour vous situer, entre la vasque profonde et l'entrée de la salle du gratte fiel.
On grimpe un premier tronçons d'une dizaine de mètre qui nous amène sur un palier ; Joc escalade un deuxième tronçon de 6 m environ et là... et là !!!

Je sent en Joc une excitation monter : il rigole, "je crois que ça file dans un méandre, viens, vite, montes, y a même plus besoin de corde."
Au bout d'une dizaine de mètre de progression, il y a toujours ce trou noir devant nous et aucune trace nul part ; on est belle et bien entrain de ce taper un p..... de première ... on jubile !

En résumé : à la sortie de l'escalade (15 m.) on progresse dans un haut de méandre colmaté par de la terre sèche environ un mètre en dessous de la voûte. Une galerie est donc pénétrable ! Tu comprends ou tu comprends rien.

Nous sommes arrêté par un rideau de concrétions au bout d'une 20 ène de m. mais après un acharnement à coup de cailloux trouvés au sol, le trou noir s'élargie et nous cède un passage.
Je rappelle au passage que la première en spéléo rend complètement idiot !

Après une progression sur 30 m. environ, on débouche, au niveau d'une lucarne, en plein milieu d'un puits / salle (8 m. de diamètre 10 m. en dessous et 15 m. au dessus ) et le méandre qui continue en face. Notre progression s'arrêtera là pour cette foi ci (il nous manque de la nouille).

Les premières conclusions seraient que :
vu la direction qu'on prend (la même que la salle du gratte fiel ) et vu la distance parcouru, on aurait dépassé la siphon de boue du terminus... peut être qu'on pourait retrouver la river Gras!

On ressort du trou avec des images plein la tête, en rigolant tous seul dans cet affreux trou qu'est le Gras.



RDV Prochainement pour la suite de l'histoire, où ils trouvairent la rivière qui se jette dans un puits de 50 m.

vendredi 13 mai 2011

Dentition d'orlu : "cacalade" aurait dit l'albert!


Sortie escalade, le 8 mai 2011 "la dent d'Orlu"! Après un repas de seigneur arrosé de breuvage assurant une restructuration des deux troll des cavernes et le repos bien mérite chez Lage, lavage matos collectif bien pegous...

Direction axat avec Odile et Joss où l'on retrouve Flo et Lionel qui doivent nous emmener grimper sur le chicot d'Orlu; une dent cariée qui perce la montagne et sent la crotte de marmotte a plein nez!








Odile pose avant l'effort!




11 relais pour sortir des voies, nous grimpons en parallèle les deux voies sont cote à cote!



Le paysage n'est pas trop obscur jusqu'alors mais des nuages sont a l'horizon entrain de passer la crête coté nord!




Flo en tete avec les deux compère Lionel et Simboulet en arrière plan!




Sa grimpe bien avec les chaussons, sa glisse bien avec les basquets! Que d'émotion!!

Trouver le nigau qui attaque l'orlu en basquet?

Le brouillard nous gagne alors que nous atteignons le sommet, odile est encore dans les dale embrumée!





















Nous redescendons a grand pas pour savourer un platas de nouille sur le parking du départ du sentier d'Orlu et une grande bière une foie arrivé chez Lage !


TPST:4h de grimpe 1h30 de marche!

lundi 9 mai 2011

Sortie explo a l'aven Gras

Saluto, nous voici en ce jours du 7 mai 2011 sur le départ pour grimper une escalade dans le reseau "du gratte fièl", commencée il y a au moins une douzaine d'années au fond du Gras par moi même et le dénomé Cubic (guillaume Franchaud) .


Cette foie-ci nous partons avec Joss pour la terminée enfin!



Mais nous voilà au parquing du Gras et nous avons oublié la corde du puits d'entré! Retour chez Lionel pour se munir de celle-ci et cette foie ci s'est bon on encappe les puits d'entrés et nous voici a -65m de l'entrée, dans le meandre actif qui mène au premier siphon avant la salle du Froid Gras!

(Photo ci contre)


Nous prenon le schint et traverson la salle du F.Gras, en bas a gauche du fond de la salle nous empruntons le petit meandre vers le siphon 2 .





Le shint est sur la gauche dans une diaclase en plafond, on monte sur la corde et s'est le dedale dans les petit boyau qui commence avec les retour ponctuel dans l'actif et de nombreux passages pour coucircuiter des passages étroits et des passages mouillants!




On passe sous le rido d'eau qui ne coule pas cette foie ci (en cause la secade de ce printemps) puis descendons quasiment au fond de l'actif et a une quarantaine de metre du sihon 3 on bifurque vers le reseau du gratte Fiel!


20 metres dans le meandre remontant et on pose les sac pour aller voie le passage du flep que nous avait parler Albert (Au fond d'un meandre il faut creuser un peu et sa passe!).



Le meandre est joli et effectivement il n'y a pas grand chose a creuser pour passer, mais nous gardons sela pour plus tard, et retournons en direction du fond du gratte Fiel!



Heureusement les poche de joss contienne un bel anneau de dynema qui nous sauve dans le passage bas de "la vasque", passage obligé pour acceder au fond du gratte fiel!



Et là! A ma grande surprise pas moyen de retrouver le bout de corde que nous avions équippé avec cubic; (un relay a 8 metres de haut avec la meme chose a faire pour finir l'escalade)



on pose les kits et nous mettons a chercher l'escalade fantôme! Une heure durant, on s'escrime et faisons même une jonction avec le méandre du Flep (qui avais déja été faite il y a bien longtemps!).




Retour a la salle finale et on décide de faire une autre escalade! Mais avant nous montons en haut d'une escalade qui était rester en fixe depuis plus de vingt ans (faite par Jarlan ou laurent Appel). En Haut on allume la lampe torche "veugleuse" pour voir si l'escalade mérite d'être terminée. Mais pas d'espoir sa pince 8m plus Haut! Rappel de la corde de 11mm qui ma foi est resté souple toute ces année!




J'attaque, depuis le Haut du "balcon", une autre escalade que j'avais repéré douze année auparavant! Trois goujons et je bifurque dans une fracture d'où je peut tirer une longeur en libre en oppo, et joss déséquippe en montant tout le matos et monte aussi la corde de 35m que nous avons recupéré! Ensuite Joss plante une paire de spit pour reéquipper la descente!



Là on se pose sur un gros pallier bien plat pour une collation bien meritée! Souppe chinoise (a l'eau pas très claire, car souillé par nos pieds propre tout le monde se doute!)

gateaux fromage suivi de une bonne tasse de thécafé; la nouvelle boisson des profondeur quand deux individu n'arivent pas a se mette d'accord entre le thé ou le caffé.

Tout en mangeant nous admirons la suite a grimper (ci-contre).



Joss se la sent en libre et grimpe une huitaine de mêtres, il équippe sur une paire d'ammarrage nat pendant que je retourne chercher le deusième accus qui est rester sur le balcon 18m plus bas. L'accus changé je reprend l'escalade plus raide cette foie-ci! Je plante les cinq ou six goujons qui me reste et nous devons renoncer a continuer l'escalade faute de n'avoir pas pris assès de goujons...

Quelques cris sont jetter vers le Haut, ça résonne terrible et quelques bon coup de veugleuse pour evaluer les traveaux de la foi prochaine: 5m de traversée vers une lucarne sur la gauche et 6m a vue vers le haut l'escalade se termine sur un meandre de voute!



La suite peut ètre le week end prochain par Lionel et Joss?



Retour a la sortie en deux bonne heures! TPST: 11h Yves et Joss

Sortie à l'aven Gras le 14/05/2011

Salut les copains, une explo au Gras se prépare pour le samedi 14 mai.

Au programme : continuer l'escalade de joc et yves au niveau du gratte fièl et rééquipement de la cavité ( les mousquifs ont pourri ).

On se donne RDV au local vers 9 h samedi.

A bientot................

vendredi 6 mai 2011

Avis de sortie

Bienvenu a l'aven Gras pour une sortie le 7 mai 2011 avec Yves, Joss ... et qui veux bien! Rendez vous chez lage a 10h30
Pour dimanche je sais pas encore où?
a toute yves.

mardi 26 avril 2011

Aven de Nel (Tarn)

Salut tout l'monde


Le 23 avril 2011

Re initiation avec Sandrine la compagne du fils de Aude et Amandine dans la grange de la ferme de la rouillade! Montée, descente, fractio, deviation etc...


























Puis l'après midi du même jours c'est partit pour l'initiation a la spéléologie sportive de Sandrine et Amandine Le Masson dans l'aven de Nel, avec puits légerement étroit a l'entrée!



















Heureusement la technique est assimilée! et tout va comme sur des roulettes!

Une quinzaine de mètres ou plus sont descendu et on attaque la suite par une remontée de deux mètres et un plan incliné d'une disaine de mètres.
Le tout sur corde pour ne pas glisser!




la descente est sans precipitation et on équippe par le Haut pour éviter un passage étroit en bas de la fracture!











Ensuite on descend en desescalade un ressaut de 3 mètres et de la on passe dans un boyau pour accèder a une autre fracture parrallèle d'où part un mèandre descendant de belle envergure !













J'y vais seul car la descente est boueuse et glissante, j'arrive enfin au point bas ou l'on trouve un siphon amont qui alimente un petit ruissaut! ceului-ci s'enfile dans un meandre étroit et boueux ou je ne m'aventure pas cette fois ci!


Une Autre sortie d'exploration, une foi, prochaine fera l'objet de votration supreme dans ce méandre glissant oubien escalade dans le meandre supérieur qui me semble très prometteur!!!


(la photo est dans l'autre sans mais je sais pas la tourner)


Nous remontons petit a petit et a la sortie nous attende Aude et Loic son fils!




tpst: 3h30
participant Yves, Amandine, Sandrine.

mardi 29 mars 2011

entrainement et grotologie











Pour que les copains puissent descendre dans le gouffre que nous avons retrouvé dans l'épisode précedent, on s'entraine un peut dans la grange a l'abris des intempéries!











Ensuite en semaine j'emène Aude visiter l'aven de Nel. Nous descendons le premier puits d'entrée et le deusième ressaut jusque là ou je m'était arreter la dernière foi tout seul!

J'équippe au dessus du passage étroit là ou s'est plus large, en hauteur dans la fracture!

une foi en bas j'éxplore le fond de cette fracture qui a l'air de ne pas descendre plus bas et par un boyau lateral je retrouve une auttre fracture parralèle a la première, je descend un ressaut en desescalade et a ma grande stupeur je ne trouve aucune trace de spéléologue antérieur!

Il y a bien longtemps que personne n'est venu dans ce trou je pense et l'humiditée et les crue dans ce trou on due éffacer les traces, ou alors s'est de la première...

Nous devons recupérer la petite a l'école donc, je ne poursuit pas l'éxplo, cela attendra la prochaine foie!


simboulet

mardi 15 mars 2011

quelques metres sous terre

Dimanche 6 mars, le Tarn, Viane,

Saluto, affreux troll des noirseurs des profondeur!
s'est simboulet qui écrit le compte rendu de ma dernière sortie!

J'ai eu oui dire qu'une grotte serait pas loin de chez moi, cinq ou six Km, et en plus qu'il faut une corde pour y descendre!
Ni une ni deux, nous voila a la recherche de celle-ci avec,michael, un collegue paysan. Après une bonne heure de prospection nous avons arpenter tout le vercent sud de la crête ou l'entrée était suposé étre! Pas possible qu'elle soit là! nous remontons maitenant vers l'Est de cette crête et s'est là que nous trouvons l'entrée, ovale d'un metre de haut et qui pince légerement a -2.
Micael n'a jamais fait de verticale, alors je lui montre les rudiments pour la descente sur corde, quelques ammarages et s'est partit je me glisse dans l'etroiture et voi que michael est de moins en moins chaud pour descendre...
Une foi en bas de la quinzaine de metre du puit michael ne se sent pas la descente, il m'attend en haut! Le puit est dans une grande fracture avec des draperies, en bas il faut remonter une coulée de calcite pour acceder a une coulée de calcite a forte pente, j'y met une corde et desent encore un ressaut de deux metres. La deux passages sont possible une faille etroite qui descend vers une sorte de salle ou une etroiture qui donne vers du vertical et du resonnien...
Il faudra revenir avec plus d'équippement la prochaine foi!

Je propose a michael et deux autre copain de faire une formation sur corde dans ma grange pour maitriser la technique du jumar! Mercredi 16 la grange va tremblée sous le poids de quelques virulants speleologues acharné!
simboulet.

mercredi 16 février 2011

salut tout l'monde

J'ai réussi a me connecter, je suis membre depuis longtemps, mais là mainntenant je suis membre éléctoniquement, sa fait tout drôle!
bise a tous, en attendant de pouvoir vous rejonidre sous terre!
yves

vendredi 11 février 2011

sortie Borde de Crue 13 Février 2011

Et oui, nous retournons sur Borde de Crue le 13 / 02 pour quelques retardataires, profitez donc de cette session de rattrapage ;-)
On partirais le plus tôt possible le dimanche matin. La météo est de notre coté, ils annoncent du froid : c'est bon pour les conditions de glace à l'entrée !
sont déjà présent : Paco, Rapha, Bastien, Jeanne, Arthur, Lionel.
Prévoir des vêtements chauds, 3 paires de gants, crampons pour ceux qui ont.
Appelez lionel pour se caler.

mercredi 2 février 2011

Bordes de crues:ça caille again!!!!

Pour la troisième fois nous décidons de revenir à Bordes de crues avec la ferme intention de voir la cascade Delors. Appuyés par une équipe de revelois motivés,nous nous retrouvons le samedi soir sous la pluie, au fin fond de la vallée d'Estours.
Le lendemain,nous démarrons tôt et trouvons rapidement la neige sur le sentier.La montée dans
le bois,bien balisée,reste toujours éprouvante et nous prenons pied sur la plateforme en bordure du cirque.Nous nous habillons et équipons la traversée jusqu'à l'aplomb de l'entrée gardée par une cascade de glace


Lionel inaugure ses Népal top Extrem toutes neuves et installe une corde statique jusqu'au porche d'entrée. Il poursuit sur sa lancée par le premier toboggan bien fourni en glace.Le second,moins verglacé se passe sans les crampons.




Le trou aspire et il fait un froid terrible. Nous poursuivons la progression par un parcours plus horizontal,encombré de blocs verglacés et de concrétions de glace. Ce n'est qu'après l'étroiture que la température devient plus clémente et que le grondement de la rivière se fait entendre.
Nous grignotons quelques bonnes choses avant d'affronter l'humidité.

Un P20 nous conduit dans le lit d'une magnifique rivière creusé dans des marbres(le calcaire griotte de couleur vert sombre et le calcaire carbonifère constitué d'une alternance de bancs clairs de calcite pratiquement pure et de lits sombres de minéraux insolubles.La progression a de quoi ravir le spéléo:cascades bien équipées et mains courantes,oppositions,escalades.....
Le passage de l'affluent du plafond équivaut à une énorme douche glacée et le franchissement de la vasque de réception,dans l'empressement,devient très aquatique! La moitié de l'équipe,voyant
l'affaire,fait demi tour.
Un dernier passage aquatique dans la trémie qui barre la galerie et nous voilà dans l'immense salle Delors. Nous remontons l'équipement hors crue de l'impressionnante cascade Delors,qui déverse ses paquets d'eau et ses embruns,et imaginons l'ambiance de la première escalade dont les traces sont toujours là.



La rivière est ensuite plus calme et nous décidons de faire demi tour pas trés loin du siphon 1:nous sommes bien mouilles et le temps passe. Le retour s'effectue très rapidement et on retrouve le froid et le courant d'air glacial en haut des toboggans.Leur déséquipement et la pose des rappels est très désagréable pour le dernier dont les gants imbibes d'eau ne protège guère de l'onglée.
Dehors il neige et il commence à faire sombre. Après avoir perdu le balisage,nous descendons tout droit jusqu'au torrent et reprenons le sentier.
Des vêtements secs,de la soupe brûlante pour le froid et de la bière pour la soif:on a vite oublié les conditions hivernales de cette sortie spéléo!

Il faut aussi souligner la qualité de l'équipement en fixe réalisé par une équipe ariegeoise,qui permet de visiter une si belle rivière!